Pourquoi et comment des églises et des chapelles perdent leur usage religieux

Forum sur L'ACTUALITÉ (francais)
Répondre
medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 67155
Enregistré le : 27 juin 2005, 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Pourquoi et comment des églises et des chapelles perdent leur usage religieux

Ecrit le 19 sept. 2021, 05:52

Message par medico »

Pourquoi et comment des églises et des chapelles perdent leur usage religieux

Lundi 6 juillet 2020 à 14:49 - Mis à jour le mardi 7 juillet 2020 à 0:00 -
Par Olivier Duc , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)




La société Basic-Fit a ouvert sa nouvelle salle de sports dans l'ancienne chapelle Notre Dame de Charité dans l'agglomération de Caen. Le père Laurent Berthout est porte-parole du diocèse Bayeux-Lisieux. Il nous explique comment et pourquoi certaines chapelles et églises sont désacralisées.

Agrandir cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.

Le nombre de catholiques augmente partout, sauf en Europe 870x489_thumbnail_20200706_105935 La chapelle Notre Dame de Charité transformée à Cormelles-le-Royal en salle de Sports :copyright: Radio France - Olivier Duc
Père Laurent Berthout, quel est le terme utilisé quand une église ou une chapelle n'est plus consacrée et redevient un simple bâtiment?
Alors le terme juridique exacte est exécrer mais ce n'est pas très beau à entendre (rire). Le terme désaffectation est aussi plus connu parce qu'une église ou une chapelle est affectée au culte, à un prêtre. C'est à dire que le lieu n'est plus du tout utilisé à des fins cultuelles.
Il y a toute une procédure. Seul l'évêque peut désaffecter une église, qu'elle soit paroissiale ou de communauté. c'est un texte selon le droit canonique (le droit de l'église) qui est très précis. Et puis en amont, on enlève tous les mobiliers les plus intéressants au niveau patrimonial ou au niveau usuel. On enlève aussi tout ce qui est de l'ordre de l'usage des célébrations de manière à ce que le nouveau propriétaire puisse arriver dans un lieu qu'il puisse exploiter d'une autre manière. C'est le cas dans la Chapelle Notre-Dame de Charité.
Y a t-il une cérémonie particulière?
J'ai été confronté à ça tout début mars, juste avant le confinement. Et je pensais qu'il y avait une cérémonie. Pas du tout! Il s'agissait de la chapelle du CHR de Caen. Il y avait un délégué de la direction du patrimoine du CHU de Caen. Je représentais le diocèse. Nous avons signé un document tous les deux et puis voilà, c'était fait.
C'est un acte purement administratif?
Oui c'est purement administratif mais c'est porteur de sens. Après, l'église est complètement désaffectée et l'on peut en faire ce que l'on veut.
Est-ce arrivé plusieurs fois sur le diocèse?
Au moins quatre fois. Il y a eu les Franciscaines à Deauville, les Augustines à Bayeux, la chapelle du CHR et puis la chapelle Notre Dame de Charité à Cormelles-le-Royal.
Est-ce que l'église a un droit de regard sur l'usage qui est ensuite fait de la chapelle ou de l'église une fois qu'elle est désacralisée?
Oui, il peut y avoir quelques clauses dans l'acte de vente demandant par exemple au nouveau propriétaire de respecter les lieux dans son esprit. Il n'y a plus le saint sacrement ou quoique ce soit au niveau cultuel et spirituel mais il est demandé de le transformer en un lieu qui respecte la première affectation de l'édifice. C'est à dire qu'on ne veut pas le transformer en boîte de nuit par exemple.
On a le cas à Rouen. L'église Saint Nicaise a été vendue par la ville. Et celui qui a remporté l'appel d'offre veut créer une brasserie. Ce qui en soit n'est pas un problème mais il l'appelle "église brasserie". L'Archevêque est intervenu en disant "oui mais c'est un peu gênant que vous amalgamiez l'église qui a une dimension spirituelle à une brasserie. Les deux ne vont pas très bien ensemble." Mais l'Archevêque de Rouen ne peut pas aller plus loin en fait. Au niveau du droit on n'a plus rien à dire sauf s'il y a eu des clauses spécifiques."

Agrandir cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.

Le nombre de catholiques augmente partout, sauf en Europe 860_thumbnail_20200706_115352_1
Le Père Laurent Berthout, Porte-parole du diocèse Bayeux Lisieux :copyright: Radio France - Olivier Duc

Comment a été décidée la désacralisation de cette chapelle à Cormelles-Le-Royal?
La communauté religieuse a fait son état des lieux. Elle s'est dit que les lieux étaient disproportionnés ou n'étaient plus adaptés à leur utilisation actuelle. Cormelles-le-Royal est la maison-mère où se rassemblent toutes les responsables de la communauté qui est vieillissante. Il fallait transformer les lieux pour qu'ils soient accessibles pour des personnes âgées. Et la chapelle était très grande. C'était disproportionné par rapport au nombre de sœurs disponibles pour la prière. Elles ont préféré désaffecter, vendre et reconstruire à côté des bâtiments neufs et aux normes avec une chapelle agréable et accessible à tous.
Avec la déchristianisation du pays, l'église va-t-elle être amenée à désacraliser plus de chapelles et d'églises en raison de la charge financière qu'elles représentent pour les municipalités et l'Etat?
C'est une question très importante aujourd'hui. C'est peut-être plus vrai pour la campagne où il y a une vraie désertification rurale. C'est aussi vrai dans les villes. J'évoquais tout à l'heure le cas de Saint Nicaise à Rouen. Beaucoup de communes rurales qui sont propriétaires n'ont plus le moyen d'entretenir les églises, c'est à dire assurer le clos et le couvert comme on dit.
Ou alors quand elles le font, les paroissiens ne sont plus forcément présents pour animer la vie spirituelle du lieu. Ce n'est pas toujours évident d'organiser un concert ou une exposition - parce qu'il faut quand même dans ce cas-là que la commune demande l'autorisation de l'église qui est toujours affectataire.
D'autres églises ou d'autres chapelles pourraient être bientôt désaffectées sur le diocèse de Bayeux-Lisieux?
Il n'y a pas de choses en cours dans le diocèse en terme d'églises communales. On voit bien les difficultés d'entretien. On voit bien aussi toute l'affection que les gens peuvent porter à leurs églises. On a parfois des gens qui ne sont pas croyants et qui créent des associations pour les sauvegarder.
Mais jusqu'où peut-on aller? On a eu le cas, sans reprendre la polémique , des deux églises d'Emieville et de Saint Paire à côté de Troarn au moment de l'installation du nouveau maire et de sa municipalité. Les deux avaient estimé qu'ils n'avaient pas d'autres lieux pour se réunir. Ils avaient utilisé les églises en oubliant de demander l'autorisation de la préfecture et du curé du lieu.
Les communes disent "Oui mais nous payons pour le clos et le couvert. nous faisons le meilleur de nous-même et en plus on ne peut pas faire ce que l'on veut." Et bien non, il y a une loi quand même.
Avez-vous beaucoup de retour depuis que l'on a appris le changement d'usage de la chapelle Notre Dame de Charité ce week-end?
L'environnement immédiat des gens qui ne mettaient jamais les pieds dans la chapelle est choqué tandis que des chrétiens tout à fait actifs aujourd'hui dans leur paroisse estiment qu'ils n'ont plus rien à dire une fois que la chapelle est désaffectée et revendue.
Certains jeunes m'ont dit que ce n'était pas mal comme nouvelle utilisation (rire). Ils iront voir. Il y a un fond de tristesse parce qu'on voit bien que le monde des communautés religieuses ne peut plus assumer l'ensemble de son patrimoine.
Elles sont obligées de transformer leur usage. Deux communautés vont d'ailleurs quitter Caen : les Ursulines qui tenaient les établissements scolaires et des Sœurs Notre Dame du Mont Carmel. On voit qu'il y a de moins en moins de communautés religieuses féminines suffisamment dynamiques. On voit bien cette évolution aujourd'hui.

https://www.francebleu.fr/infos/insolit ... 1594034936
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

indian

[Religion] Foi pluralisme
Avatar du membre

Messages : 28700
Enregistré le : 25 avr. 2014, 10:14

Re: Pourquoi et comment des églises et des chapelles perdent leur usage religieux

Ecrit le 19 sept. 2021, 06:11

Message par indian »

toutes les églises, mosquées, synagogues... devraient être transforné en centres communautaires avec 9 portes...

Ajouté 46 secondes après :
toutes les églises, mosquées, synagogues... devraient être transforné en centres communautaires avec 9 portes...
Unir l'humanité. Un seul Dieu. Les grandes religions de Dieu. Femmes, hommes sont égaux. Tous les préjugés sont destructeurs et doivent être abandonnés. Chercher la vérité par nous-mêmes. La science et la religion en harmonie. Nos problèmes économiques sont liés à des problèmes spirituels. La famille et son unité sont très importantes.

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 67155
Enregistré le : 27 juin 2005, 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: Pourquoi et comment des églises et des chapelles perdent leur usage religieux

Ecrit le 19 sept. 2021, 11:53

Message par medico »

(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 67155
Enregistré le : 27 juin 2005, 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: Pourquoi et comment des églises et des chapelles perdent leur usage religieux

Ecrit le 09 août 2022, 11:08

Message par medico »

Si les campagnes se repeuplent, quel sera l’avenir de ces églises, notre patrimoine ?"
Jules Ayuso-Watier - Il y a 52 min

Comme une précaution d’usage destinée à ses contemporains, vacanciers sur le départ pour l’un des sites de notre merveilleux patrimoine religieux, Victor Hugo écrivait ces lignes : « Chaque face, chaque pierre de ce vénérable édifice est une page non seulement de l’histoire du pays mais encore de l’histoire de la science et de l’art ». Ainsi, l’auteur de Notre-Dame de Paris nous emmène par-delà les frontières de la seule spiritualité, et incite à penser la complexité d’une identité commune. Celle qui façonne depuis des siècles les cultures françaises et européennes.À LIRE AUSSI : L’Église catholique a-t-elle encore un rôle à jouer aujourd'hui ?Depuis quarante ans, l’Église est confrontée à une importante hémorragie de fidèles. Si en 1981 la « fille aînée de l’Église » comptait 70 % de catholiques, la France n’en recense désormais plus que 32 %. Si le déclin du religieux en Occident, et singulièrement en France, est un fait marquant de ce début du XXI siècle, il est aussi à l’origine d’un vaste bouleversement patrimonial, bien moins exploré par nos contemporains. Alors que l’église était historiquement le foyer d’une vie sociale et paroissiale, dont la vocation était principalement spirituelle, son usage évolue à l’aune des mutations fondamentales de la pratique religieuse. Jadis seulement lieu de croyances, les églises se muent désormais en lieux de visites patrimoniales.MuséificationLes grandes abbayes et cathédrales des métropoles deviennent des hauts lieux du tourisme mondialisé. Autocars de touristes, audio-guides et parfois entrées payantes : les églises les plus remarquables des grandes villes sont désormais, au même titre que n’importe quel musée, davantage un lieu de déambulations et de « selfies » que de prières et de silence. Les petites églises de nos campagnes n’échappent pas à cette mutation du spirituel vers la muséification. L’exode rural et la baisse de la démographie dans les territoires ruraux ont participé à une désertification des dizaines de milliers de chapelles de nos villages. Désormais relayées au rang de petits musées isolés, ces églises sont circonscrites à leur seule dimension culturelle, pour celles qui ont la chance d’être encore entretenues.À LIRE AUSSI : "Notre patrimoine historique est le rempart qui nous protège des excès de l’époque"Il ne s’agit pas ici de blâmer les visiteurs, pouvoirs publics et paroissiens qui maintiennent leurs sites par le tourisme bien sûr, mais plutôt de replacer l’église, que l’on soit croyant ou non, au cœur de la vie de la Cité, et pas seulement pour sa valeur patrimoniale. Plus encore que des œuvres architecturales, ces édifices sont le prolongement, subtil et harmonieux, d’une civilisation millénaire. De la petite église de Saint-Gènes-de-Lombaud, construite au XIe siècle sur les ruines d’un temple païen, au gothique flamboyant la cathédrale Notre-Dame décrite avec passion par Hugo, ces monuments, tous majestueux, sont une pierre à l’édifice commun de notre identité. Les 60 000 édifices religieux bâtis sur notre territoire font partie intégrante du paysage. Tel un vallon ou une colline, ils forment son prolongement et imprègnent l’histoire et la géographie de la France. Ainsi, détruire nos églises ou les délaisser reviendrait à rompre avec la continuité culturelle qu’elles symbolisent.Racines chrétiennesBien qu’agnostique, François Mitterrand avait compris cette continuité. Alors que le candidat socialiste revenait de Château-Chinon où il avait mené campagne, il intima à son chauffeur de s’arrêter en lisère du village de Sermages. Là, il fut charmé par le petit clocher de l’église communale qui dominait le paysage du Morvan, à tel point qu’il fit de cette image d’Épinal l’emblème de sa campagne présidentielle. L’homme politique comme l’intellectuel qu’il était avait saisi l’affection sincère que portaient les Français aux chapelles de leurs villages, non pas pour le symbole religieux qu’elles peuvent représenter – il avait fait effacer la pointe du clocher jugée agressivement cléricale – mais bien pour l’image de cette France authentique et rurale qu’elle représentait. Véritable allégorie de son slogan phare, « la force tranquille », cette vision apaisée et rassurante de notre pays le porta au pouvoir le 10 mai 1981.À LIRE AUSSI : "La disparition de Paris", nouveau coup de pelle sur la tête d’Anne HidalgoQuarante années plus tard, alors que notre pays a profondément changé, les églises demeurent au cœur de nos vies. Par des événements imprévus, à l’instar de la pandémie de coronavirus, les Français reprennent contact avec les racines chrétiennes de la France. Telle une rencontre un peu fortuite et incomprise, ils se retrouvent face à l’une des églises qui ponctuent villes et villages.Fuyant l’enfer des confinements successifs, un peuple venu des métropoles a repris racine, provisoirement pour la plupart, avec ces campagnes dont beaucoup ignorent tout. D’années en années, les néoruraux, notamment grâce au tournant du télétravail, posent leurs bagages dans l’un des villages de France. Comme souvent, l’histoire est facétieuse et pleine de rebondissements. Après des décennies d’exode rural, voilà maintenant celui des doutes sur la vie urbaine et son lot d’inconforts. Si les campagnes se repeuplent, quel sera l’avenir de ces églises ? Seront-elles les vitrines léchées du monde des néourbains ou donneront-elles, par la magie de leurs pierres, les clés du monde spirituel à leurs visiteurs ?
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 67155
Enregistré le : 27 juin 2005, 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: Pourquoi et comment des églises et des chapelles perdent leur usage religieux

Ecrit le 07 sept. 2022, 13:53

Message par medico »

La foi chrétienne ne traverse plus les générations
Les chrétiens perdent la foi, mais surtout, ils ne la transmettent plus à leurs enfants, quel que soit le contexte social ou géographique. C’est le constat implacable d’une étude de l’UNIL.
https://www.rts.ch/audio-podcast/2022/a ... 05655.html
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

keinlezard

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 6472
Enregistré le : 08 oct. 2012, 04:08
Réponses : 1

Re: Pourquoi et comment des églises et des chapelles perdent leur usage religieux

Ecrit le 12 sept. 2022, 08:50

Message par keinlezard »

Hello,

Et quelle conclusion tirons nous de cela ?

Parce que au passage ... la WT est passée de maitre dans cette discipline de revendre ses lieux de culte ...

https://www.kemsley.com/kemsley-complet ... brentwood/

https://jamaica-gleaner.com/article/new ... p-go-small

https://www.loopnet.com/Listing/704-Pat ... /12117080/

nous nous souviendrons également de la vente de toutes les propriété jéhovistes à brooklyn pour 2 milliards de dollars au total ...

A nouveau mais cette fois ci sur un autre sujet ... tu oublies la poutre dans ton oeil pour montrer la paille de ton voisin ....


Cordialement
Adopter les règles de Crocker autorise vos interlocuteurs à optimiser leur message pour le transfert d'informations sans se préoccuper d'amabilités. Elles imposent que vous acceptiez l'entière responsabilité du fonctionnement de votre esprit – si on vous offense, c'est de votre faute.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Lee_Daniel_Crocker

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 67155
Enregistré le : 27 juin 2005, 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: Pourquoi et comment des églises et des chapelles perdent leur usage religieux

Ecrit le 12 sept. 2022, 09:39

Message par medico »

C'est un constat les gens sont moins religieux.
Et comme le dit Paul la foi n'est pas le bien de tous.
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

keinlezard

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 6472
Enregistré le : 08 oct. 2012, 04:08
Réponses : 1

Re: Pourquoi et comment des églises et des chapelles perdent leur usage religieux

Ecrit le 12 sept. 2022, 09:49

Message par keinlezard »

Hello,
medico a écrit : 12 sept. 2022, 09:39 C'est un constat les gens sont moins religieux.
Et comme le dit Paul la foi n'est pas le bien de tous.
Mais alors pourquoi ce besoin maladif d'enfoncer encore un peu plus les autres puisque tu aurais pu illustrer ton propos par ta propre expérience ?


Les travers que tu vois chez les autres sont également présent dans ton église ... or ... justement les autres ne sont pas ton église et non pas "normalement" à trouver grace à tes yeux ..


je reprend une citation




Paul en 1 Corinthiens 5

12 Qu'ai-je, en effet, à juger ceux du dehors ? N'est-ce pas ceux du dedans que vous avez à juger ? 13 Pour ceux du dehors, Dieu les juge. Otez le méchant du milieu de vous.



mais cela visiblement n'est pas dans ta bible !

Cordialement
Adopter les règles de Crocker autorise vos interlocuteurs à optimiser leur message pour le transfert d'informations sans se préoccuper d'amabilités. Elles imposent que vous acceptiez l'entière responsabilité du fonctionnement de votre esprit – si on vous offense, c'est de votre faute.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Lee_Daniel_Crocker

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 67155
Enregistré le : 27 juin 2005, 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: Pourquoi et comment des églises et des chapelles perdent leur usage religieux

Ecrit le 21 sept. 2022, 11:39

Message par medico »

Comment les églises se sont-elles vidées?
Ajouter l'article à vos favorisRetirer l'article de vos favorisOPINION
OPINION. Les églises se sont vidées à partir des années 1970. La raison principale tient aux réformes de Vatican II, explique notre chroniqueur Pierre-Marcel Favre


Eglise dans le canton de Berne, à Horrenbach-Buchen. — © Keystone
Pierre-Marcel Favre, éditeur
Publié dimanche 27 mai 2018 à 10:15
Modifié dimanche 27 mai 2018 à 10:24

La place Saint-Pierre fait toujours recette. Elle peut accueillir 300 000 fidèles! La basilique du même nom réunit jusqu’à 30 000 visiteurs. Et tous les déplacements du pape, qui sera en Suisse le 21 juin, sont un véritable succès populaire.

Les évangélistes, festifs, drainent les foules, même en Amérique du Sud par exemple, dans des baraquements précaires, à côté de belles églises. Les mosquées sont bondées, au point que les musulmans font leurs dévotions jusque dans les rues.

Pendant ce temps, les églises traditionnelles, en particulier catholiques, n’attirent plus guère, depuis belle lurette. Les lieux de culte sont même souvent en ruine ou tout simplement désaffectés, faute de fréquentation. Ils peuvent devenir des logements, des hôtels, s’ils ne sont pas carrément détruits. Alors que dans les années 1960, on construisait de nouvelles églises à tout va!

Le fameux concile de Vatican II
Les Européens, les Français en particulier, ne croient-ils plus? Même pas. Mais: en 1969, 94% des jeunes Français étaient baptisés et 25% allaient à la messe tous les dimanches. De nos jours, la pratique dominicale tourne autour de 2% et les baptisés avant l’âge de 7 ans ne sont plus que 30%. Certes, les églises servent encore aux mariages et aux enterrements. Mais les gens se marient un peu moins et meurent bien tardivement! Que s’est-il passé, Seigneur?

Comme de bien entendu, il n’y a pas une seule cause à cette désaffection durable. Le sacro-saint week-end porte une lourde responsabilité. Les écoles fermées le samedi ont contribué à disperser le peuple jusqu’au dimanche soir, à la montagne, à la campagne, au bord de la mer, ou un peu partout. Les ruptures des liens communautaires n’aident pas. La voiture pour tous incite aux déplacements. Et ici, EasyJet est un grand coupable. Certains ajoutent, plus tard, un peu de Mai 68 a amplifié le problème.

On amène dans les églises plus de sono, des lumières fortes, même la guitare électrique. Pour tout ça, pas besoin de chapelle ou de cathédrale

Mais comment cela a-t-il vraiment commencé? Vous serez étonnés: n’évoquons pas la déchristianisation générale, mais seulement les catholiques chez qui la décomposition a été extrêmement forte. On a observé très clairement que les églises se sont vidées avec la mise en route par Jean XXIII du fameux concile de Vatican II, en 1962 (pour se terminer avec Paul VI en 1965). La très noble intention du pape, encore plus de la curie, était de changer le visage du catholicisme, en le modernisant, en modifiant la liturgie, en mettant en place une sorte de réforme douce et tardive. Principalement, en rendant la messe accessible à tous, dans sa langue, en faisant disparaître le latin. En marginalisant totalement la confession (aussitôt récupérée par les psychanalystes), en la réservant à quelques dévots, en acceptant la disparition du maigre du vendredi (qui a fait chuter les ventes des poissonniers), du jeûne avant la communion, on enlève les soutanes, et on passe au tutoiement de Dieu!

A lire aussi: «Une religion trop libérale aura du mal à survivre»

Ces changements majeurs donnent l’impression à certains fidèles d’avoir été trompés. Ce qu’ils avaient pratiqué depuis toujours était donc faux! L’idée était de se rapprocher du peuple, des petites gens. De les amener à participer au progressisme ambiant. La réalité fut tout autre: une application élitiste qui s’éloigne d’une pratique devenue, au fil du temps, culturelle. A la place, une tentative d’engagement dans la vie sociale, certes très noble, mais éloignée de la piété pure. Plus d’obligation, de l’engagement! Quel en a été le résultat: un décrochage, suivi d’un détachement.

Les anges sont retombés sur terre
Moins de spirituel, moins de mysticité, moins de magie, moins de hiérarchie. Somme toute un ciel plus abordable? Le latin offrait une certaine universalité, même incompréhensible par le commun. Les anges sont retombés sur terre. Vous enlevez une part du rituel, vous cassez l’ambiance. Les messes deviennent télévisuelles. Pour éviter de se déplacer, on peut vaquer à domicile, prendre l’apéritif et écouter ou jeter un œil sur le culte… Imaginez la franc-maçonnerie sans rites. Impensable. On amène dans les églises plus de sono, des lumières fortes, même la guitare électrique. Pour tout ça, pas besoin de chapelle ou de cathédrale.

A

Les astrophysiciens, ces impies, ont contribué au scepticisme général. Comment croire au paradis, à l’enfer, voire au purgatoire, puisqu’ils nous ont démontré l’absence d’un Dieu de proximité, les milliards d’étoiles des galaxies ne pouvant guère l’abriter. De son côté, Guillaume Cuchet va encore plus loin dans un livre qui vient de paraître: Comment notre monde a cessé d’être chrétien. Il parle tout simplement d’un effondrement, après cette rupture de barrage que fut Vatican II.
https://www.letemps.ch/opinions/eglises ... les-videes
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Actualité religieuse »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités