Aux croyants, aux athées...

Forum Athée / croyant
Règles du forum
L’athéisme peut être considéré comme une attitude ou une doctrine qui ne conçoit pas l’existence ou affirme l’inexistence de quelque dieu, divinité ou entité surnaturelle que ce soit. C'est une position philosophique qui peut être formulée ainsi : il n'existe rien dans l'Univers qui ressemble de près ou de loin à ce que les croyants appellent un « dieu », ou « Dieu ».
Répondre
Pollux

[ Christianisme ]
Avatar du membre

Messages : 6441
Enregistré le : 27 janv. 2019, 20:17
Réponses : 1
Localisation : À l'est d'Éden

Re: Aux croyants, aux athées...

Ecrit le 15 août 2022, 21:20

Message par Pollux »

prisca a écrit : 15 août 2022, 18:15
lol

estra2

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 2941
Enregistré le : 24 sept. 2020, 11:06

Re: Aux croyants, aux athées...

Ecrit le 16 août 2022, 03:40

Message par estra2 »

Bonjour à tous,

Petit détail amusant, dans TOUTES les religions, TOUTES, qu'elles soient monothéistes, polythéistes, disparues ou encore là, dans TOUTES il s'est trouvé ou se trouve des gens disant que la divinité leur parle, leur révèle des choses !

Et, ce qui est encore plus amusant c'est qu'aujourd'hui comme hier, des gens prétendent que leur révélation ou la révélation faite à un des leurs est la seule valable !
:rolling-on-the-floor-laughing:
"Les religions sont comme les vers luisants: pour briller, elles ont besoin d'obscurité.
Un certain degré d'ignorance générale est la condition de toutes les religions, le seul élément dans lequel elles peuvent vivre."
" Arthur Schopenhauer

ESTHER1

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 2988
Enregistré le : 01 janv. 2016, 14:08
Réponses : 1

Re: Aux croyants, aux athées...

Ecrit le 16 août 2022, 03:53

Message par ESTHER1 »

dans la pratique faites le ' bien " avec tout ce que vous avez reçu et DIEU fera le reste car il est un DIEU de JUSTICE

Erdnaxel

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 1874
Enregistré le : 19 mai 2016, 20:19

Re: Aux croyants, aux athées...

Ecrit le 18 août 2022, 20:56

Message par Erdnaxel »

elina a écrit : 26 sept. 2006, 20:39 Je rêve d’un monde athée. Voilà aujourd’hui mon idéal. Un monde sans dieu, sans religion, sans dogme, sans superstitions etc…
pourquoi s’encombrer de tous ça ?
:interroge: Dans notre monde il ne me semble pas qu'il y ait un dieu. Par contre il y a des pigeons bien pigeonnés et des moutons qui prient des chimères en prenant au sérieux les idioties de leurs bergers.

Un monde sans religion :hum:

Bon déjà en France la MIVILUDES a établi des critères en ce qui concerne les dérives religieuses et appuyé par ces critères on peut déjà éviter d'aller se faire avoir dans un grand nombre d'organismes religieux.

Mais sinon à défaut de pouvoir changer le monde on peut en ce monde déjà œuvrer à ne pas être ce pigeon pigeonné au point d'être capable à gober des bobards du type croire que nous vivons dans une planète âgée de 6000 ou 10 000 ans dont notre aïeux Noé fut l'un des rares survivants à un déluge à dimension planétaire.
a écrit :Ne serait-il pas plus simple de vivre au lieu de rêver et de se contraindre ici-bas pour un paradis hypothétique ?


:interroge: Dans un monde pourri peuplé de tant de gens malintentionnés, je comprends que ça puisse préférer s'évader dans l'imaginaire, la fiction.

Mais sinon oui c'est une idée intéressante de vivre sa vie plutôt que de priver sa vie pour le bien fondé d'une croyance à une heureuse vie après la mort.
a écrit :Nul besoin de religion pour savoir ce qui est bien et mal, il est même triste que des êtres humains aient besoin de ça et en arrivent parfois à des violences, du rejet…
Cela en vaut-il la peine ?
Oui nul besoin de la religion pour savoir que tuer ne doit pas trop être un acte de bienveillance et d'ailleurs avec la religion on peut en arriver à se demander si lapider quelqu'un à mort ça peut être un acte bien... (chante) des pigeons et des moutons aux mains de bergers malintentionnés je vous dis, triste monde.

Et non ça n'en vaut pas la peine, d'ailleurs déjà la loi française produit un bien meilleur repère de ce qui est mal ou à s'abstenir de faire.
a écrit :Finalement les croyants ne seriez-vous pas encore de grands enfants ?


:interroge: Un copain imaginaire, des histoires magiques aussi crédibles que le Père Noël... :interroge: ouais peut-être même des grands bébés, va savoir.
a écrit :Pour moi dieu est un vieux concept culturel, simplement.


Et pour d'autres dieu c'est simplement une chimère qu'on idolâtre.
a écrit :Le dieu des religions ne vous semble-t-il pas un peu trop ressemblant à l’homme pour ne pas avoir été crée par lui ?
:interroge: C'est vrai que l'anthropomorphisme de ce dieu aurait déjà pu nous mettre sur la piste de la fake news mais bon un pigeon ça sait gober et un mouton ça sait prêcher la bêtise enseignée par son berger donc bon...

Stop !

* [ Aucun rang ] *

Messages : 410
Enregistré le : 19 août 2022, 04:09

Re: Aux croyants, aux athées...

Ecrit le 19 août 2022, 05:26

Message par Stop ! »

Bonjour à tous. Comme vous l'avez sans doute déjà beaucoup souligné, un besoin de plus en plus vital pour l'humanité (pardon pour le grand mot) se fait sentir de ne pas se laisser gangrener par la bêtise religieuse qui sévit avec un regain d'ardeur par les temps qui courent. De culture catholique, je vais lancer un premier scud à mes ex coreligionnaires, sachant toutefois que qui veut croire croit quoi qu'il arrive. Il me semble que c'est en "déconstruisant" consciencieusement les mythes qu'on a le plus de chance d'amener des croyants passifs à réaliser qu'on les trompe. Pour cela, il ne faut pas se contenter d'établir l'ineptie de la création dans la Genèse face aux connaissances de la science actuelle. Il faut révéler beaucoup d'autres inepties, et les occasions ne manquent pas à la lecture de la Bible. En voici une de taille que je soumets aux catholiques purs et durs :

Le Catholique s'extasie sur le degré de bonté incomparable et d'amour pour l'homme que révèle le divin plan d'être venu sur Terre se faire crucifier pour racheter les péchés du monde. Si l'absurdité insondable du stratagème et même de sa finalité ne saute pas aux yeux de tout le monde, on peut au moins faire tomber les piètres béquilles sur lesquelles repose l'histoire de cette machination divine :

Le Romains se sont, en effet, fait manipuler par le Créateur qui voulait absolument voir son scénario suivi à la lettre. Pour preuve, Jésus ne se défend pas devant Ponce Pilate alors qu'il aurait eu tant à faire valoir. Il avait, pendant des années, accompli des miracles spectaculaires, il avait guéri des malades, ressuscité des morts, marché sur l'eau, produit une pêche miraculeuse,... Déjà, les Romains ne pouvaient l'ignorer, un centurion des leurs avait eu le bonheur de voir son serviteur guéri et la renommée du Christ, marquée par son accueil au retour à Jérusalem, ne pouvait avoir échappé à des occupants soucieux de contrôler le peuple soumis.

Alors quoi ? Un peuple guerrier qui vient de s'installer par la force en Judée, au prix d'actions militaires avec de nombreux morts, ne trouve rien de mieux à faire que d'aller clouer un quidam qui peut faire revivre des disparus si bon lui chante ? N'importe quelle armée au monde, et encore aujourd'hui, se saisirait du bougre et l'inviterait fermement à travailler pour elle.

Mais non, ces Romains-là étaient bien ceux qui ont inspiré Goscinny près de deux mille ans plus tard. Et l'on peut voir en outre que la résurrection de morts n'est elle-même que d'une importance relative face à un autre pouvoir qui devait faire rêver plus d'un soudard : Jésus pouvait transformer l'eau en vin ! Là, le scud est maintenant bien armé. Ami croyant, que nous révèle l'ineptie d'un tel comportement ? Que Jésus n'a pas été cloué ? Qu'il n'a pas existé ? Que toute cette histoire n'est qu'une fable ? Que Dieu a aboli le discernement des Romains pour que son stratagème fonctionne ? Pas besoin d'aller jusque là, on en déduit simplement, mais à l'évidence, que si une telle histoire a bien eu lieu, le cloué n'avait jamais fait de miracles. Fâcheux pour les bases mêmes d'une croyance.

Gorgonzola

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 4519
Enregistré le : 10 avr. 2017, 11:31

Re: Aux croyants, aux athées...

Ecrit le 19 août 2022, 09:56

Message par Gorgonzola »

Stop ! a écrit : 19 août 2022, 05:26 Le Romains se sont, en effet, fait manipuler par le Créateur qui voulait absolument voir son scénario suivi à la lettre. Pour preuve, Jésus ne se défend pas devant Ponce Pilate alors qu'il aurait eu tant à faire valoir. Il avait, pendant des années, accompli des miracles spectaculaires, il avait guéri des malades, ressuscité des morts, marché sur l'eau, produit une pêche miraculeuse,... Déjà, les Romains ne pouvaient l'ignorer, un centurion des leurs avait eu le bonheur de voir son serviteur guéri et la renommée du Christ, marquée par son accueil au retour à Jérusalem, ne pouvait avoir échappé à des occupants soucieux de contrôler le peuple soumis.

Alors quoi ? Un peuple guerrier qui vient de s'installer par la force en Judée, au prix d'actions militaires avec de nombreux morts, ne trouve rien de mieux à faire que d'aller clouer un quidam qui peut faire revivre des disparus si bon lui chante ? N'importe quelle armée au monde, et encore aujourd'hui, se saisirait du bougre et l'inviterait fermement à travailler pour elle.
Les romains restaient des polythéistes avec leurs dieux.. D'ailleurs, même s'ils ne contestaient pas les miracles, la crucifixion les a vite refroidit. Les romains attendaient peut-être eux aussi des manifestations grandioses et théâtrales de ce personnage humblement et pauvrement vêtu.. Seul la Transfiguration a été révélée à 3 personnes. Jésus n'a pas prouvé d'où il venait aux romains, il l'a montré à ses disciples les plus proches. Puis le fait que Jésus eût été juif et non des leurs installait un mur entre le paganisme romain et le dieu de Jésus. Jésus qui rappelons le était soumis au Père alors que les romains ne rendait compte à personne.. Le dieu de Jésus leur aurait demandé charité et humilité alors que l'empire romain c'est "Jules César" qui fait comme bon lui semble.

Votre raisonnement est bien réfléchi mais ça ne tient pas trop si l'on fait une étude de caractère des deux entités pré-chrétienne symbolisée par Jésus, et romaine dont l'empire (comme n'importe quel empire) est basé sur la puissance militaire l'orgueil la possession et la domination. Jésus n'était pas un jouet à ressusciter les soldats morts et ça les romains l'avaient compris si ils y avaient éventuellement pensé, d'autant que Jésus n'aurait évidemment ressuscité personne puisqu'il était seulement soumis à son Père et non aux autorités romaines.

prisca

Croyance [Chrétien/Judaisme]
Avatar du membre

Messages : 24634
Enregistré le : 25 oct. 2016, 13:41

Re: Aux croyants, aux athées...

Ecrit le 19 août 2022, 10:56

Message par prisca »

Stop ! a écrit : 19 août 2022, 05:26 Bonjour à tous. Comme vous l'avez sans doute déjà beaucoup souligné, un besoin de plus en plus vital pour l'humanité (pardon pour le grand mot) se fait sentir de ne pas se laisser gangrener par la bêtise religieuse qui sévit avec un regain d'ardeur par les temps qui courent. De culture catholique, je vais lancer un premier scud à mes ex coreligionnaires, sachant toutefois que qui veut croire croit quoi qu'il arrive. Il me semble que c'est en "déconstruisant" consciencieusement les mythes qu'on a le plus de chance d'amener des croyants passifs à réaliser qu'on les trompe. Pour cela, il ne faut pas se contenter d'établir l'ineptie de la création dans la Genèse face aux connaissances de la science actuelle. Il faut révéler beaucoup d'autres inepties, et les occasions ne manquent pas à la lecture de la Bible. En voici une de taille que je soumets aux catholiques purs et durs :

Le Catholique s'extasie sur le degré de bonté incomparable et d'amour pour l'homme que révèle le divin plan d'être venu sur Terre se faire crucifier pour racheter les péchés du monde. Si l'absurdité insondable du stratagème et même de sa finalité ne saute pas aux yeux de tout le monde, on peut au moins faire tomber les piètres béquilles sur lesquelles repose l'histoire de cette machination divine :

Le Romains se sont, en effet, fait manipuler par le Créateur qui voulait absolument voir son scénario suivi à la lettre. Pour preuve, Jésus ne se défend pas devant Ponce Pilate alors qu'il aurait eu tant à faire valoir. Il avait, pendant des années, accompli des miracles spectaculaires, il avait guéri des malades, ressuscité des morts, marché sur l'eau, produit une pêche miraculeuse,... Déjà, les Romains ne pouvaient l'ignorer, un centurion des leurs avait eu le bonheur de voir son serviteur guéri et la renommée du Christ, marquée par son accueil au retour à Jérusalem, ne pouvait avoir échappé à des occupants soucieux de contrôler le peuple soumis.

Alors quoi ? Un peuple guerrier qui vient de s'installer par la force en Judée, au prix d'actions militaires avec de nombreux morts, ne trouve rien de mieux à faire que d'aller clouer un quidam qui peut faire revivre des disparus si bon lui chante ? N'importe quelle armée au monde, et encore aujourd'hui, se saisirait du bougre et l'inviterait fermement à travailler pour elle.

Mais non, ces Romains-là étaient bien ceux qui ont inspiré Goscinny près de deux mille ans plus tard. Et l'on peut voir en outre que la résurrection de morts n'est elle-même que d'une importance relative face à un autre pouvoir qui devait faire rêver plus d'un soudard : Jésus pouvait transformer l'eau en vin ! Là, le scud est maintenant bien armé. Ami croyant, que nous révèle l'ineptie d'un tel comportement ? Que Jésus n'a pas été cloué ? Qu'il n'a pas existé ? Que toute cette histoire n'est qu'une fable ? Que Dieu a aboli le discernement des Romains pour que son stratagème fonctionne ? Pas besoin d'aller jusque là, on en déduit simplement, mais à l'évidence, que si une telle histoire a bien eu lieu, le cloué n'avait jamais fait de miracles. Fâcheux pour les bases mêmes d'une croyance.
Bonjour Stop !

Ohlalalala quel vent souffle sur le forum aujourd'hui, te voilà là à remettre les pendules à l'heure !! Et tu parles sans détour, comme j'aime entendre parler ! Finie la langue de bois l'heure est grave, on nous a assez pris pour des billes au sein des communautés (religieuses).

Mais ô combien je comprends ta stupeur de voir tant d'inepties se dire au sein de l'église catholique, que je ne comprends pas que tu n'aies pas pensé qu'il fallait une autre lecture de la Bible au lieu de la balayer d'un revers de main.

Tu t'étonnes que les Romains n'aient pas engagé Jésus illico pour grossir leurs armées de celui qu'ils considéraient comme étant un homme avec un pouvoir gigantesque et qu'ils ont préféré séance tenante procéder à sa condamnation avec l'accord du Sanhédrin.

Pourtant tu n'ignores pas que la Rome Antique compte des dieux à la pelle et tous autant faiseurs de prodiges (à leurs yeux mais en vérité non mais pour leur égo, il ne faut pas se mesurer à eux leurs dieux car ce sont leurs dieux qui leur donnent de la superbe puisque les Romains sont "les bénis de ces dieux là" (je parle des gens de la haute société bourgeoise Romaine) et ces gens là tiennent le peuple en leur faisant croire qu'ils ont des supers pouvoirs grâce à tous leurs dieux phénoménaux) et qui veut se mesurer aux Juifs qu'ils prennent pour des gens de seconde zone, mais bien tranquilles car ce sont des forcenés dans la religion puisque si à cheval sur leurs traditions et ça les arrange bien les Romains de voir ce peuple assez paisible en soi, et D.IEU des Juifs dont ils ne veulent pas entendre parler les Romains car il ne s'agit pas de tomber dans le ridicule en criant haut et fort ô combien D.IEU des Juifs est autrement puissant, donc il faut faire taire Jésus qui vient clamer la Gloire de D.IEU des Juifs, peu leur importe le pouvoir, ils l'ont déjà le pouvoir et ils racontent des falbalas au peuple en parlant de leurs dieux qui soi disant détiennent un pouvoir monstrueux....

MAIS tu oublies une épopée d'une importance cruciale dans l'histoire du peuple Romain, car oui ROME a décidé d'utiliser le pouvoir de Jésus, mais juste un peu plus tard, lorsque l'empereur Constantin s'est enquérri de faire la guerre maintenant aux gens qui adorent les dieux, ceux qu'il vénérait quelques temps à peine encore, en faisant la chasse aux tyrans contre les Chrétiens, la tendance s'est renversée, car oui Constantin a voulu être allié à Jésus chez qui il a vu un grand pouvoir puisque Jésus lui est apparu en lui disant "avec ce signe tu vaincras" et fatalement ce que D.IEU avait projeté est arrivé, Jésus a vaincu l'obscurantisme paien, le Christianisme voit le jour en grandes pompes avec réunion du premier Concile à Nicée.

Mais à notre grand dam les catholiques Romains ont préféré se comporter comme se comportent les paiens, ils ont donné vie à du mensonge lequel t'a été servi comme à moi d'ailleurs car j'ai aussi été éduquée catholique.

Ce mensonge c'est d'avoir dit que Jésus paie le châtiment à la place des humains et c'est autrement plus ridicule que tout ce qu'il s'est passé sous le soleil depuis la nuit des temps.
Image
"Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d'être glorifiés avec lui"
"Quiconque demeure en lui ne pèche point quiconque pèche ne l'a pas vu et ne l'a pas connu"

Stop !

* [ Aucun rang ] *

Messages : 410
Enregistré le : 19 août 2022, 04:09

Re: Aux croyants, aux athées...

Ecrit le 20 août 2022, 03:01

Message par Stop ! »

Gorgonzola a écrit : 19 août 2022, 09:56 Les romains restaient des polythéistes avec leurs dieux.. D'ailleurs, même s'ils ne contestaient pas les miracles, la crucifixion les a vite refroidit. Les romains attendaient peut-être eux aussi des manifestations grandioses et théâtrales de ce personnage humblement et pauvrement vêtu.. Seul la Transfiguration a été révélée à 3 personnes. Jésus n'a pas prouvé d'où il venait aux romains, il l'a montré à ses disciples les plus proches. Puis le fait que Jésus eût été juif et non des leurs installait un mur entre le paganisme romain et le dieu de Jésus. Jésus qui rappelons le était soumis au Père alors que les romains ne rendait compte à personne.. Le dieu de Jésus leur aurait demandé charité et humilité alors que l'empire romain c'est "Jules César" qui fait comme bon lui semble.

Votre raisonnement est bien réfléchi mais ça ne tient pas trop si l'on fait une étude de caractère des deux entités pré-chrétienne symbolisée par Jésus, et romaine dont l'empire (comme n'importe quel empire) est basé sur la puissance militaire l'orgueil la possession et la domination. Jésus n'était pas un jouet à ressusciter les soldats morts et ça les romains l'avaient compris si ils y avaient éventuellement pensé, d'autant que Jésus n'aurait évidemment ressuscité personne puisqu'il était seulement soumis à son Père et non aux autorités romaines.
Précisément, en faisant une étude de caractère de quelque peuple que ce soit on arriverait aisément à découvrir qu'aucun d'entre eux n'irait éliminer quelqu'un qui sait ressusciter des morts et changer l'eau en très bon vin. Il est facile de dédouaner les Romains en leur prêtant la compréhension à priori de l'insoumission prévisible de Jésus mais ça ne cadre pas du tout avec les caractères que vous soulignez chez eux, puissance, orgueil, domination. Pilate n'aurait alors eu aucune confiance en ses moyens de persuasion ? Il n'aurait même pas eu envie d'essayer ? Imaginant la gloire qu'il aurait pu en tirer à Rome auprès de Tibère ? Aïe aïe aïe !

estra2

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 2941
Enregistré le : 24 sept. 2020, 11:06

Re: Aux croyants, aux athées...

Ecrit le 20 août 2022, 03:20

Message par estra2 »

Bonjour à tous,

Si on parle de caractère de peuple, on ne peut pas ignorer que les romains étaient plutôt très ouverts en matière religieuse puisque des cultes exotiques comme ceux d'Isis, de Mithra et autres ont été adoptés par des romains sans que cela pose de problème.

On ne peut pas ignorer non plus la grande curiosité du monde intellectuel romain et on a du mal à imaginer que si, comme le dit la Bible, Jésus avait ressuscité un mort en décomposition, cela n'ait pas éveillé au moins la curiosité des romains.
Au passage, on peut noter que même les chrétiens n'en font pas de cas puisque ce miracle n'est mentionné que dans l'évangile de Jean, le plus tardif des évangiles !

De la même façon, difficile d'imaginer que des gens sortent des tombes à la mort de Jésus et que personne n'en parle, pas plus les juifs que les romains, seulement les disciples de Jésus !
Pourtant là, il n'est même pas question de miracle de Jésus puisqu'il est mort.
Ce phénomène aurait donc dû être rapporté par d'autres sources tout comme l'obscurité, le tremblement de terre qui se produisent à ce moment là.
"Les religions sont comme les vers luisants: pour briller, elles ont besoin d'obscurité.
Un certain degré d'ignorance générale est la condition de toutes les religions, le seul élément dans lequel elles peuvent vivre."
" Arthur Schopenhauer

Stop !

* [ Aucun rang ] *

Messages : 410
Enregistré le : 19 août 2022, 04:09

Re: Aux croyants, aux athées...

Ecrit le 20 août 2022, 03:24

Message par Stop ! »

prisca a écrit : 19 août 2022, 10:56
Mais ô combien je comprends ta stupeur de voir tant d'inepties se dire au sein de l'église catholique, que je ne comprends pas que tu n'aies pas pensé qu'il fallait une autre lecture de la Bible au lieu de la balayer d'un revers de main.
Une autre lecture ne peut pas empêcher qu'il faille en faire encore d'autres si celle-ci ne convient pas à tous les partisans de la fable. L'islam nous en donne un exemple fameux en officialisant sept lectures du Coran. Et ce n'est pas balayer d'un revers de main que de mener une réflexion conduisant à l'évidence intemporelle qu'on n'élimine pas quelqu'un qui sait ressusciter des morts et changer l'eau en très bon vin, quoi qu'on ergote.

Mais lisons tout de même encore autrement : Comment se fait-il que personne dans l'assistance (celle qui a choisi d'épargner Barabbas, avec certainement des Juifs et des Romains), n'ait crié à Pilate « Eh!, il sait ressusciter des morts et changer l'eau en très bon vin ! » ? Je vous fiche mon billet que si Pilate s'était alors lavé les mains, ç'aurait été pour aller goûter le fameux pinard. Oui, comment se fait-il ? La réponse est très simple : le prévenu n'avait jamais fait de miracle.

Ajouté 10 minutes 45 secondes après :
prisca a écrit : 19 août 2022, 10:56 ...et ils racontent des falbalas au peuple en parlant de leurs dieux qui soi disant détiennent un pouvoir monstrueux....

Le christianisme, lui, au moins, n'est pas comme ça.

lafrisée

* [ Aucun rang ] *

Messages : 197
Enregistré le : 31 juil. 2020, 07:38

Re: Aux croyants, aux athées...

Ecrit le 20 août 2022, 04:05

Message par lafrisée »

Pour moi Jésus a pris tous les démons des hommes dans sa chair, il a pris leur colère, leur méchanceté, leur incrédulité, leur jalousie, et il les a absorbé, tellement que la lumière n'a pu revenir sur lui... ou plutôt la lumière est revenue sur lui après sa mort, alors qu'il est apparu plusieurs fois aux apôtres et même aux yeux de tous, avant de quitter définitivement ce monde.

Stop !

* [ Aucun rang ] *

Messages : 410
Enregistré le : 19 août 2022, 04:09

Re: Aux croyants, aux athées...

Ecrit le 20 août 2022, 04:33

Message par Stop ! »

Non non, pas définitivement, il doit revenir pour triompher, et Trump qui sait très bien où a reconnu Jérusalem comme capitale de l'État d'Israël.
Mais je peux me tromper, c'est peut-être directement aux USA qu'il doit se poser.

prisca

Croyance [Chrétien/Judaisme]
Avatar du membre

Messages : 24634
Enregistré le : 25 oct. 2016, 13:41

Re: Aux croyants, aux athées...

Ecrit le 20 août 2022, 04:53

Message par prisca »

Stop ! a écrit : 20 août 2022, 03:34 ................ce n'est pas balayer d'un revers de main que de mener une réflexion conduisant à l'évidence intemporelle qu'on n'élimine pas quelqu'un qui sait ressusciter des morts et changer l'eau en très bon vin, quoi qu'on ergote.

Mais lisons tout de même encore autrement : Comment se fait-il que personne dans l'assistance (celle qui a choisi d'épargner Barabbas, avec certainement des Juifs et des Romains), n'ait crié à Pilate « Eh!, il sait ressusciter des morts et changer l'eau en très bon vin ! » ? Je vous fiche mon billet que si Pilate s'était alors lavé les mains, ç'aurait été pour aller goûter le fameux pinard. Oui, comment se fait-il ? La réponse est très simple : le prévenu n'avait jamais fait de miracle.

Il est crucial de s'appuyer sur le comportementalisme pour comprendre la décision de Pilate.

Déjà Pilate s'en réfère à Tibère car il n'est que préfet de Judée donc la décision n'appartient pas à Pilate de laisser vivre Jésus pour mettre à profit ses pouvoirs afin que la Rome antique se sente forte.


De plus, le climat est hostile au Christianisme puisque les Chrétiens sont pourchassés dès leur apparition et d'une manière forte dès les deux premiers siècles d'autant que l'époque de la séparation du judaïsme et du christianisme est mal définie car les apôtres sont Juifs et Rome considère que ce sont les Juifs qui font preuve d'insurrection en voulant étaler au delà des frontières de la Judée la religion dont ils sont les meneurs, par conséquent c'est une question politique et Rome veut tuer dans l'oeuf cette nouvelle religion que les Juifs ont établie eux mêmes : le Christianisme.

Il y a une concurrence farouche qui s'instaure entre leurs croyances qui compte des centaines de dieux qui leur donnent le sentiment de domination et entre D.IEU des Juifs qui, par l'intermédiaire des Juifs, s'immisce et Rome ne veut rien savoir de Jésus car Jésus pour elle est un Juif qui va concurrencer leurs croyances pour les ridiculiser.

Peu leur importe ce qu'il se dit sur Jésus, Il représente une menace contre l'intégrité Romaine par son discours de vénération à D.IEU UNIQUE des Juifs et une menace par le changement de comportement que Lui Jésus veut opérer parmi tous les humains en leur demandant d'aimer leur prochain quel qu'il soit et de suivre pas à pas les Lois lesquelles énoncent beaucoup de privations au sujet de l'agir, puisqu'il ne faut plus tromper ni convoiter ni tuer ni voler ni forniquer et tout cela n'est pas bien reçu chez les Romains qui justement aiment avoir de multiples maitresses, et les femmes plusieurs amants, convoiter c'est leur quotidien, tuer ne représente pas une sinécure pour eux, voler ils le font à tire larigot, et forniquer, n'en parlons pas, les orgies Romaines sont bien connues pour cela.

De toutes les manières les persécutions des Chrétiens est une preuve de leur aversion de cette religion dont Jésus est le meneur et je conseille l'excellent livre d'Anne Bernet, --les Chrétiens dans l'empire Romain--
Image
"Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d'être glorifiés avec lui"
"Quiconque demeure en lui ne pèche point quiconque pèche ne l'a pas vu et ne l'a pas connu"

ESTHER1

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 2988
Enregistré le : 01 janv. 2016, 14:08
Réponses : 1

Re: Aux croyants, aux athées...

Ecrit le 20 août 2022, 05:29

Message par ESTHER1 »

L' Homme A BESOIN DE CROIRE c'est pourquoi il s" est crée des dieux maIS il n' existe qu'un SEUL DIEU et une seule et mêmeVERITE

estra2

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 2941
Enregistré le : 24 sept. 2020, 11:06

Re: Aux croyants, aux athées...

Ecrit le 20 août 2022, 05:37

Message par estra2 »

Stop ! a écrit : 20 août 2022, 03:34Mais lisons tout de même encore autrement : Comment se fait-il que personne dans l'assistance (celle qui a choisi d'épargner Barabbas, avec certainement des Juifs et des Romains), n'ait crié à Pilate « Eh!, il sait ressusciter des morts et changer l'eau en très bon vin ! » ? Je vous fiche mon billet que si Pilate s'était alors lavé les mains, ç'aurait été pour aller goûter le fameux pinard. Oui, comment se fait-il ? La réponse est très simple : le prévenu n'avait jamais fait de miracle.
Tout d'abord, le coup de Barabbas est, sans aucun doute, une invention des évangélistes puisqu'aucune source ne mentionne cette prétendue tradition d'amnistier un condamné pour la Paque.

D'autre part, il faut revenir à la situation politique de l'époque, on a tout en haut, Tibère qui veut éviter les troubles en Judée, ensuite, il y a le gouverneur de Syrie qui a tout pouvoir sur la région et, enfin, Ponce Pilate qui n'est qu'un gouverneur subalterne de Judée sous le contrôle du gouverneur de Syrie.
Les chefs judéens n'hésitaient pas à aller se plaindre au gouverneur de Syrie dés qu'ils n'étaient pas contents de Pilate, ce dernier avait donc tout intérêt à ménager les juifs pour qu'ils n'aillent pas se plaindre à son supérieur, voire à Rome.
Donc Pilate fait tout pour se mettre dans la poche les deux familles les plus puissantes de Judée celle d'Anne et de Caïphe qui eux, veulent la peau du clan de Jésus, ils obtiendront la mort de Jésus puis celle de Jacques.

On retrouve d'ailleurs la même technique utilisée par deux successeurs de Pilate, Antonius Felix qui, selon la Bible, choisira de maintenir Paul en détention pour plaire aux juifs et, son successeur, Porcius Festus qui cherchera les bonnes grâces de l'aristocratie judéenne en s'en référant à Agrippa II pour juger de la culpabilité de Paul.

Nous sommes donc dans les petits arrangements entre amis, la mafia où les clans juifs font la pluie et le beau temps faisant du chantage à l'émeute populaire en permanence.... ce qui finira mal.
Bref, à mon humble avis, les juifs aisés étaient des collabos gardant leurs privilèges grâce à Rome, Rome qui leur passait beaucoup de choses en échange de la stabilité de cette province.
"Les religions sont comme les vers luisants: pour briller, elles ont besoin d'obscurité.
Un certain degré d'ignorance générale est la condition de toutes les religions, le seul élément dans lequel elles peuvent vivre."
" Arthur Schopenhauer

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Athéisme et Religions »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité