Le personnage

Sujet d'actualité Au Québec l'accommodement raisonnable, un sujet d'actualité.
Répondre
gzabirji

[ Aucun rang ]
Avatar du membre
[ Aucun rang ]
Messages : 2154
Enregistré le : 13 oct.22, 12:17
Réponses : 7

Re: Le personnage

Ecrit le 23 janv.23, 05:56

Message par gzabirji »

Thomas a écrit : 23 janv.23, 05:36 Donc un guide fiable doit indiquer la bonne direction, je suis d'accord. Comment connaître cette "bonne direction" ?
En la vérifiant, c'est à dire en l'expérimentant. Il y a cependant une sorte de condition à remplir auparavant, que la bible illustre très bien par l'expression "avoir soif". Dans des termes modernes, on dirait plutôt "avoir le profond désir de.." ou bien "être motivé pour..".
En langage plus poétique, nous comparons ce phénomène à deux futurs conjoints qui se languissent l'un de l'autre, qui ont sans cesse le désir de se rapprocher mutuellement pour finalement ne faire qu'un.
Le guide fiable est souvent celui qui a lui-même beaucoup cherché, beaucoup eu soif, qui a bu à plusieurs sources mais sans jamais pouvoir étancher sa soif, et qui a finalement découvert "la" Source, celle qui nous fait devenir nous-même une eau jaillissante. En général, ce guide rencontre d'autres guides qui eux aussi ont découvert cette même Source merveilleuse, et c'est comme ça que nous savons que nous sommes de plus en plus nombreux. Dès lors que nous avons trouvé cette Source, nous devenons nous-même un guide pour notre entourage, une "lumière" parmi les nations. Une toute petite lumière au début, puis une lumière de plus en plus lumineuse au fur et à mesure de notre croissance spirituelle.
Personnellement je ne suis encore qu'une petite lumière, une jeune pousse, mais comme je suis désormais planté au bord de l'Eau, je ne peux que croître. 🙂
Tout à fait.
👍
Modifié en dernier par gzabirji le 23 janv.23, 06:01, modifié 1 fois.
Le dialogue étant très difficile en public sur ce site, tu peux me contacter en privé en cliquant ici : ucp.php?i=pm&mode=compose&u=13496
Ou par mail : gzabirji@gmail.com
Chaîne YouTube à ne pas manquer :
https://youtube.com/@LaSourceInterieure

Thomas

[ Christianisme ] Protestant
[ Christianisme ] Protestant
Messages : 2168
Enregistré le : 24 juil.15, 04:36
Réponses : 0

Contact :

Re: Le personnage

Ecrit le 23 janv.23, 05:59

Message par Thomas »

gzabirji a écrit : 23 janv.23, 05:56 En la vérifiant, c'est à dire en l'expérimentant. Il y a cependant une sorte de condition à remplir auparavant, que la bible illustre très bien par l'expression "avoir soif". Dans des termes modernes, on dirait plutôt "avoir le profond désir de.." ou bien "être motivé pour..".
En langage plus poétique, nous comparons ce phénomène à deux futurs conjoints qui se languissent l'un de l'autre, qui ont sans cesse le désir de se rapprocher mutuellement pour finalement ne faire qu'un.
Le guide fiable est souvent celui qui a lui-même beaucoup cherché, beaucoup eu soif, qui a bu à plusieurs sources mais sans jamais pouvoir étancher sa soif, et qui a finalement découvert "la" Source, celle qui nous fait devenir nous-même une eau jaillissante. En général, ce guide rencontre d'autres guides qui eux aussi ont découvert cette même Source merveilleuse, et c'est comme ça que nous savons que nous sommes de plus en plus nombreux. Dès lors que nous avons trouvé cette Source, nous devenons nous-même un guide pour notre entourage, une "lumière" parmi les nations. Une toute petite lumière au début, puis une lumière de plus en plus lumineuse au fur et à mesure de notre croissance spirituelle.
Donc si je comprends bien c'est une sorte de "validation par les pairs" ? Un groupe qui croît rapidement serait gage de vérité ?
"Vous étudiez les Écritures parce que vous pensez avoir par elles la vie éternelle. Ce sont elles qui rendent témoignage à mon sujet, et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie !" - Jean 5:39, 40

Les Témoins de Jéhovah face à la Bible : http://www.jw-verite.org

gzabirji

[ Aucun rang ]
Avatar du membre
[ Aucun rang ]
Messages : 2154
Enregistré le : 13 oct.22, 12:17
Réponses : 7

Re: Le personnage

Ecrit le 23 janv.23, 06:11

Message par gzabirji »

Thomas a écrit : 23 janv.23, 05:59 Donc si je comprends bien c'est une sorte de "validation par les pairs" ? Un groupe qui croît rapidement serait gage de vérité ?
Pas vraiment. Comme je te l'ai écrit juste au-dessus, la seule manière de valider, c'est d'en faire soi-même l'expérience.
Si tu as soif et que je te dis qu'une eau est bonne parce que je l'ai déjà goûtée, ça ne te servira à rien de me croire et de faire demi-tour. Il n'y a qu'en goûtant toi-même à cette eau que tu pourras savoir si oui ou non il s'agit de la bonne Source.
La validation vient de toi-même, et non des autres. Et c'est seulement ensuite que tu prends plaisir à côtoyer d'autres personnes qui elles aussi se délectent de l'amour, la joie et la paix que procure cette même Source qui nous est commune. Nous nous sentons "un" avec tous ceux qui s'abreuvent à cette Source-là.

C'est tellement extraordinaire que nous en arrivons à nous sentir "un" avec celles et ceux qui n'ont pas encore goûté à cette Source merveilleuse. Y compris ceux qui s'y opposent, même de façon virulente. Nous en arrivons à les aimer.. comme nous-même car nous nous attachons au Christ qui est en eux comme en nous, bien qu'ils ne le sachent pas encore.

Et pour finir en rapport avec la croissance, ce n'est évidemment pas le nombre qui est gage de vérité. On reconnaît l'arbre à ses fruits, et mieux encore, en "goûtant" ses fruits. Attention aux apparences, donc.
Modifié en dernier par gzabirji le 23 janv.23, 06:16, modifié 1 fois.
Le dialogue étant très difficile en public sur ce site, tu peux me contacter en privé en cliquant ici : ucp.php?i=pm&mode=compose&u=13496
Ou par mail : gzabirji@gmail.com
Chaîne YouTube à ne pas manquer :
https://youtube.com/@LaSourceInterieure

prisca

[ Judaisme ]
Avatar du membre
[ Judaisme ]
Messages : 27509
Enregistré le : 25 oct.16, 13:41
Réponses : 0

Re: Le personnage

Ecrit le 23 janv.23, 06:15

Message par prisca »

Tromperie par de faux raisonnements.

Les sentiments intrinsèques sont des sentiments complètement humains qui se manifestent souvent lorsque nous avons de l'empathie pour quelqu'un.

Avoir de l'empathie pour Jésus c'est alimenter par la suite cette empathie par un réel dévouement et une admiration du Maitre et plus l'admiration grandit, et plus les sentiments grandissent.

Mais cette situation ne confère pas à l'individu un quelconque rapprochement avec D.IEU car ce qui occasionne le rapprochement avec D.IEU est de connaitre qui est Jésus, le rôle qu'il a joué, la raison de son martyr, le but recherché, et les intentions divines à l'égard du monde au moment où Jésus a tout accompli, c à d dans l'antiquité.

L'approche spirituelle est plus intellectuelle qu'émotive car l'émotion est un sentiment qui meut des gens qui se rassemblent pour faire des choses incongrues par exemple, donc se fier à l'émotion c'est tomber dans le piège des hommes qui prennent l'atmosphère paisible dans laquelle ils vivent comme un signe divin alors que des gens qui se rassemblent ou qui s'unissent car ils partagent des sentiments cela n'a rien à voir de près ou de loin avec la quête spirituelle, ce sont des faits tout à fait anodins lorsqu'on regarde ces gens en pamoison devant "rien".

"Rien" car leur intellect est vide, alors que l'intellect doit parler de concert avec le coeur pour donner la première place à tout le respect que l'on doit donner au Seigneur.

Vous vous trompez par de faux raisonnements vous qui voyez un peu la religion Chrétienne comme l'antichambre des pratiques bouddhistes à la Matthieu Ricard qui est un piètre personnage qui fait plutôt du tort à son entourage que du bien avec ses discours creux de bisounours du dimanche.
Image
"Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d'être glorifiés avec lui"
"Quiconque demeure en lui ne pèche point quiconque pèche ne l'a pas vu et ne l'a pas connu"

Thomas

[ Christianisme ] Protestant
[ Christianisme ] Protestant
Messages : 2168
Enregistré le : 24 juil.15, 04:36
Réponses : 0

Contact :

Re: Le personnage

Ecrit le 23 janv.23, 06:17

Message par Thomas »

gzabirji a écrit : 23 janv.23, 06:11 Pas vraiment. Comme je te l'ai écrit juste au-dessus, la seule manière de valider, c'est d'en faire soi-même l'expérience.
Si tu as soif et que je te dis qu'une eau est bonne parce que je l'ai déjà goûtée, ça ne te servira à rien de me croire et de faire demi-tour. Il n'y a qu'en goûtant toi-même à cette eau que tu pourras savoir si oui ou non il s'agit de la bonne Source.
La validation vient de toi-même, et non des autres. Et c'est seulement ensuite que tu prends plaisir à côtoyer d'autres personnes qui elles aussi se délectent de l'amour, la joie et la paix que procure cette même Source qui nous est commune. Nous nous sentons "un" avec tous ceux qui s'abreuvent à cette Source-là.

C'est tellement extraordinaire que nous en arrivons à nous sentir "un" avec celles et ceux qui n'ont pas encore goûté à cette Source merveilleuse. Y compris ceux qui s'y opposent, même de façon virulente. Nous en arrivons à les aimer.. comme nous-même car nous nous attachons au Christ qui est en eux comme en nous, bien qu'ils ne le sachent pas encore.

Et pour finir en rapport avec la croissance, ce n'est évidemment pas le nombre qui est gage de vérité. On reconnaît l'arbre à ses fruits, et mieux encore, en "goûtant" ses fruits. Attention aux apparences, donc.
N'importe quel membre de n'importe quelle église de n'importe quelle religion pourra dira la même chose, et on revient à la case départ :upside-down-face:
"Vous étudiez les Écritures parce que vous pensez avoir par elles la vie éternelle. Ce sont elles qui rendent témoignage à mon sujet, et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie !" - Jean 5:39, 40

Les Témoins de Jéhovah face à la Bible : http://www.jw-verite.org

prisca

[ Judaisme ]
Avatar du membre
[ Judaisme ]
Messages : 27509
Enregistré le : 25 oct.16, 13:41
Réponses : 0

Re: Le personnage

Ecrit le 23 janv.23, 08:44

Message par prisca »

gzabirji a écrit : 03 janv.23, 11:28 .......... de Nombres 31, ....
..........le texte parle de bébés et d'enfants en bas-âge. Sans parler des autres massacres perpétrés par ton dieu de papier où même les animaux domestiques ont été exterminés.

Tu vois Thomas,..........
Gzabirji, comme promis je me suis attelée à bien bien comprendre Job et j'arrive au chapitre 12 lequel, j'espère, te laissera coi.

Voici ce qu'il dit en résumé ce chapitre.

Chapitre 12 de Job :

Job parle à son tour.

A vous entendre parler dit Job aux 3 amis qui l'ont visité, vous vous dites des érudits , et qu'à part vous la sagesse n'est pas de ce monde.

Moi je suis autant intelligent que vous, ne croyez pas le contraire, et je suis au courant de tout ce que vous dites.

Lorsque je demande du secours à l'Eternel vous vous moquez de moi, moi qui dit de moi que je suis le juste, l'innocent à qui il ne doit rien arriver par conséquent eu égard à mon statut de saint.

Peu m'importe votre mépris, il n'y a que les gens qui sont dans l'instabilité qui peuvent comprendre le mépris mais ce n'est pas mon cas.

Vous avez tort car les méchants mènent une vie remplie de bienfaits, et les saints sont malheureux à cause des coups de malchance.

Regardez autour de vous, vous ne voyez pas que l'Eternel donne la vie, reprend la vie ?

D.IEU sait pourquoi moi Job je joue de malchance malgré que je sois saint, et que je n'ai droit à aucun soutien de sa part pour me sortir de mes mésaventures.

Il y a une raison à cela.

Job sous entend que même s'il ne connait pas la raison au fait qu'il ne reçoit pas de soutien dans sa vie de l'Eternel, la raison existe et seul D.IEU sait ce qu'il faut faire ou pas, lui Job n' a pas à entrer dans une explication quelconque pour s'expliquer la raison de sa situation.

Tout comme l'Eternel dirige les égarés dans leur égarement renfermés dans de la désobéissance, tout comme l'Eternel ferme la bouche des conseillers et des juges. Tout comme l'Eternel dirige les rois, les prêtres et les puissants. Tout comme l'Eternel lie la langue des gens sûrs d'eux et empêchent les sages de s'exprimer. Tout comme l'Eternel montre son mépris aux riches et rend vainqueurs leurs ennemis. Tout comme l'Eternel dévoile ce qui est caché et montre au grand jour ses menaces de mort envers le monde. Tout comme l'Eternel donne à des nations la puissance pour après les anéantir. Tout comme l'Eternel rend sots les chefs et les pousse dans la corruption. Tout comme l'Eternel les fait errer comme des gens qui ont bu de l'alcool.
Image
"Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d'être glorifiés avec lui"
"Quiconque demeure en lui ne pèche point quiconque pèche ne l'a pas vu et ne l'a pas connu"

gzabirji

[ Aucun rang ]
Avatar du membre
[ Aucun rang ]
Messages : 2154
Enregistré le : 13 oct.22, 12:17
Réponses : 7

Re: Le personnage

Ecrit le 23 janv.23, 11:44

Message par gzabirji »

Thomas a écrit : 23 janv.23, 06:17 N'importe quel membre de n'importe quelle église de n'importe quelle religion pourra dira la même chose, et on revient à la case départ :upside-down-face:
Oui, je vois ce que tu veux dire. Il y a cependant deux différences notables.
La première, c'est que lorsque la véritable porte est ouverte, elle ne peut plus se refermer. On n'a jamais vu un éveillé faire machine arrière, se rendormir en quelque sorte.
La seconde, c'est la puissance emplie de bienveillance que recèle la véritable Source.
Nous admettons qu'il y ait des ressemblances, pour ne pas dire des contrefaçons de la vérité, mais c'est comme Moïse face à Pharaon. Les magiciens du monarque ont pu transformer leurs bâtons en serpents, mais le "vrai" serpent les a tous avalés.

J'aimerais revenir un instant sur Jean 17:3, verset crucial s'il en est puisque donnant en quelques mots la clé de la vie éternelle.

Lorsque je t'ai demandé si tu "connaissais" Jésus-Christ, et que signifiait alors le verbe "connaître" appliqué à cette situation, tu m'as répondu que c'était plutôt "être en relation avec" Jésus-Christ.
Le fait est que c'est bien le verbe connaître qui est dans l'évangile, et il m'est venu une pensée à ce sujet.

Reconnais-tu que ta connaissance de Jésus, je dis bien la tienne, est différente de celle des autres chrétiens ? Différente en quoi ? Et bien ta connaissance de Jésus, ou si tu préfères ta "relation" avec lui découle de ta propre expérience, des requêtes que tu as formulées en rapport avec ta propre situation, tes propres besoins, ta propre vie, etc. Tu pourras peut-être me confirmer qu'entre un chrétien et un autre de la même église, il peut aussi y avoir une différence "d'intensité" de cette relation.
La question que je me pose alors est la suivante : la connaissance de Jésus-Christ que toi tu as est-elle la même que celle des autres membres de ton église ? Personnellement je pense que non pour les raisons que je viens d'évoquer, mais quel est ton avis ?

De mon côté, j'ai l'impression que chacun se façonne son propre Jésus-Christ justement en fonction de cette relation dont tu parles, et qui est forcément unique, propre à chaque individu, et aussi différente des autres que ne le sont nos vies respectives. Partages-tu ce constat ?
Le dialogue étant très difficile en public sur ce site, tu peux me contacter en privé en cliquant ici : ucp.php?i=pm&mode=compose&u=13496
Ou par mail : gzabirji@gmail.com
Chaîne YouTube à ne pas manquer :
https://youtube.com/@LaSourceInterieure

Simplet

[ Aucun rang ]
Avatar du membre
[ Aucun rang ]
Messages : 125
Enregistré le : 30 août21, 13:28
Réponses : 0

Re: Le personnage

Ecrit le 24 janv.23, 00:13

Message par Simplet »

gzabirji a écrit : 23 janv.23, 06:11 Pas vraiment. Comme je te l'ai écrit juste au-dessus, la seule manière de valider, c'est d'en faire soi-même l'expérience.
Si tu as soif et que je te dis qu'une eau est bonne parce que je l'ai déjà goûtée, ça ne te servira à rien de me croire et de faire demi-tour. Il n'y a qu'en goûtant toi-même à cette eau que tu pourras savoir si oui ou non il s'agit de la bonne Source.
La validation vient de toi-même, et non des autres. Et c'est seulement ensuite que tu prends plaisir à côtoyer d'autres personnes qui elles aussi se délectent de l'amour, la joie et la paix que procure cette même Source qui nous est commune. Nous nous sentons "un" avec tous ceux qui s'abreuvent à cette Source-là.

C'est tellement extraordinaire que nous en arrivons à nous sentir "un" avec celles et ceux qui n'ont pas encore goûté à cette Source merveilleuse. Y compris ceux qui s'y opposent, même de façon virulente. Nous en arrivons à les aimer.. comme nous-même car nous nous attachons au Christ qui est en eux comme en nous, bien qu'ils ne le sachent pas encore.

Et pour finir en rapport avec la croissance, ce n'est évidemment pas le nombre qui est gage de vérité. On reconnaît l'arbre à ses fruits, et mieux encore, en "goûtant" ses fruits. Attention aux apparences, donc.
Ajouté 1 minute 19 secondes après :
Thomas a écrit : 23 janv.23, 06:17 N'importe quel membre de n'importe quelle église de n'importe quelle religion pourra dira la même chose, et on revient à la case départ :upside-down-face:
Très vrai !

Et pourquoi c'est ainsi ? :


La Bhagavad-Gîtâ
Chapitre VII
(Yoga de la Connaissance)


Le Bienheureux

1 « Si tu fixes sur moi ton esprit, pratiquant l’Union mystique, attentif à moi, écoute, fils de Prithâ, comment alors tu me connaîtras tout entier avec évidence.
2 Je vais t’exposer complètement, avec ses divisions, cette science au delà de laquelle, ici-bas, il ne reste rien à apprendre :
3 De tant de milliers d’hommes, quelques-uns seulement s’efforcent vers la perfection ; et parmi ces sages excellents, un seul à peine me connaît selon mon essence...

16 Quatre classes d’hommes de bien m’adorent, Arjuna : l’affligé, l’homme désireux de savoir, celui qui veut s’enrichir, et le sage.
17 Ce dernier, toujours en contemplation, attaché à un culte unique, surpasse tous les autres. Car le sage m’aime par-dessus toutes choses, et je l’aime de même.
18 Tous ces serviteurs sont bons ; mais le sage, c’est moi même ; car, dans l’Union mentale, il me suit comme sa voie dernière
19 Et, après plusieurs renaissances, le sage vient à moi. — « L’Univers, c’est Vâsudêva* » ; celui qui parle ainsi ne peut comprendre la Grande Ame de l’Univers.

20 Ceux dont l’intelligence est en proie aux désirs se tournent vers d’autres divinités ; ils suivent chacun son culte, enchaînés qu’ils sont par leur propre nature.
21 Quelle que soit la personne divine à laquelle un homme offre son culte, j’affermis sa foi en ce dieu ;
22 Tout plein de sa croyance, il s’efforce de le servir ; et il obtient de lui les biens qu’il désire et dont je suis le distributeur.
23 Mais bornée est la récompense de ces hommes de peu d’intelligence : ceux qui sacrifient aux dieux vont aux dieux ; ceux qui m’adorent viennent à moi.
24 Les ignorants me croient visible, moi qui suis invisible : c’est qu’ils ne connaissent pas ma nature supérieure, inaltérable et suprême ;
25 Car je ne me manifeste pas à tous, enveloppé que je suis dans la magie que l’Union spirituelle dissipe. Le monde plein de trouble ne me connaît pas, moi qui suis exempt de naissance et de destruction.
26 Je connais les êtres passés et présents, Arjuna, et ceux qui seront ; mais nul d’eux ne me connaît.

27 Par le trouble d’esprit qu’engendrent les désirs et les aversions, ô Bhârata, tous les vivants en ce monde courent à l’erreur ;
28 Mais ceux qui, par la pureté des œuvres, ont effacé leurs péchés, échappent au trouble de l’erreur et m’adorent dans la persévérance,
29 Ceux qui se réfugient en moi et cherchent en moi la délivrance de la vieillesse et de la mort connaissent Dieu, l’Ame suprême, et l’Acte dans sa plénitude ;
30 Et ceux qui savent que je suis le Premier Vivant, la Divinité Première, et le Premier Sacrifice, ceux-là, au jour même du départ, Unis à moi par la pensée, me connaissent encore. »


* Vâsudêva : 《 Celui qui demeure en toute chose 》- la Divinité universelle omniprésente et omnipénétrante.

----------

Lorsque je lis le Tao Te King, la Bhagavad-Gîtâ, la Bible (A.T. et N.T.) et le Coran, j'y retrouve ce que j'appelle la simpleté : qualité de ce qui n'est pas composé.

Qualité que possède la Divinité universelle.
Face à une telle harmonie dans le cosmos, que je suis capable d’identifier avec mon esprit humain limité, il y a encore des gens qui disent qu’il n’y a pas de Dieu. Mais ce qui m’énerve vraiment, c’est qu’ils me citent pour soutenir de tels points de vue. (Einstein)

gzabirji

[ Aucun rang ]
Avatar du membre
[ Aucun rang ]
Messages : 2154
Enregistré le : 13 oct.22, 12:17
Réponses : 7

Re: Le personnage

Ecrit le 24 janv.23, 02:46

Message par gzabirji »

Simplet a écrit : 24 janv.23, 00:14 Lorsque je lis le Tao Te King, la Bhagavad-Gîtâ, la Bible (A.T. et N.T.) et le Coran, j'y retrouve ce que j'appelle la simpleté : qualité de ce qui n'est pas composé.

Qualité que possède la Divinité universelle.
Pourquoi ne retrouverais-tu pas cette qualité en toi-même ? Elle s'y trouve, tout comme en chacun de nous.
Tu n'aurais alors plus besoin de tous ces livres, car quiconque s'éveille devient son propre livre sacré.
Le dialogue étant très difficile en public sur ce site, tu peux me contacter en privé en cliquant ici : ucp.php?i=pm&mode=compose&u=13496
Ou par mail : gzabirji@gmail.com
Chaîne YouTube à ne pas manquer :
https://youtube.com/@LaSourceInterieure

Thomas

[ Christianisme ] Protestant
[ Christianisme ] Protestant
Messages : 2168
Enregistré le : 24 juil.15, 04:36
Réponses : 0

Contact :

Re: Le personnage

Ecrit le 24 janv.23, 04:25

Message par Thomas »

gzabirji a écrit : 23 janv.23, 13:43 Oui, je vois ce que tu veux dire. Il y a cependant deux différences notables.
La première, c'est que lorsque la véritable porte est ouverte, elle ne peut plus se refermer. On n'a jamais vu un éveillé faire machine arrière, se rendormir en quelque sorte.
La seconde, c'est la puissance emplie de bienveillance que recèle la véritable Source.
Nous admettons qu'il y ait des ressemblances, pour ne pas dire des contrefaçons de la vérité, mais c'est comme Moïse face à Pharaon. Les magiciens du monarque ont pu transformer leurs bâtons en serpents, mais le "vrai" serpent les a tous avalés.

J'aimerais revenir un instant sur Jean 17:3, verset crucial s'il en est puisque donnant en quelques mots la clé de la vie éternelle.

Lorsque je t'ai demandé si tu "connaissais" Jésus-Christ, et que signifiait alors le verbe "connaître" appliqué à cette situation, tu m'as répondu que c'était plutôt "être en relation avec" Jésus-Christ.
Le fait est que c'est bien le verbe connaître qui est dans l'évangile, et il m'est venu une pensée à ce sujet.
En effet, il s'agit bien d'une relation, et non d'une connaissance intellectuelle. Il s'agit même d'une relation assez intime. Dans l'ancien testament, le verbe "connaître" est même parfois utilisé pour parler de l'union sexuelle entre un homme et sa femme. Union (mariage) qui préfigure d'ailleurs l'union de Christ et de son Eglise, comme quoi tout se tient, mon expérience entre parfaitement dans le cadre biblique :smiling-face:
gzabirji a écrit : 23 janv.23, 13:43 Reconnais-tu que ta connaissance de Jésus, je dis bien la tienne, est différente de celle des autres chrétiens ? Différente en quoi ? Et bien ta connaissance de Jésus, ou si tu préfères ta "relation" avec lui découle de ta propre expérience, des requêtes que tu as formulées en rapport avec ta propre situation, tes propres besoins, ta propre vie, etc. Tu pourras peut-être me confirmer qu'entre un chrétien et un autre de la même église, il peut aussi y avoir une différence "d'intensité" de cette relation.
La question que je me pose alors est la suivante : la connaissance de Jésus-Christ que toi tu as est-elle la même que celle des autres membres de ton église ? Personnellement je pense que non pour les raisons que je viens d'évoquer, mais quel est ton avis ?

De mon côté, j'ai l'impression que chacun se façonne son propre Jésus-Christ justement en fonction de cette relation dont tu parles, et qui est forcément unique, propre à chaque individu, et aussi différente des autres que ne le sont nos vies respectives. Partages-tu ce constat ?
Oui je crois qu'il peut y avoir des différences "d'intensités" ou de "procédés" dans la relation avec Christ, mais ça me paraît normal. Cela aurait même tendance à me rassurer sur l'authenticité de la relation. Nous-mêmes pouvons avoir des relations différentes avec nos frères et sœurs charnels, ou avec nos enfants, et pourtant nous les aimons tous autant. Cette faculté qu'a Christ à s'adapter à chacun est une vraie preuve d'amour. On n'est pas dans une expérience générique, formatée. Est-ce que tous les éveillés ont exactement la même expérience ? Comment peux-tu en être sûr ?

Sur la question "est-ce une construction ou pas" ? Je connais mon expérience mais je ne peux pas répondre à la place des autres. Le peux-tu ? Si j'en crois mon cercle de frères et soeurs (spirituels) proches, quand je discute avec eux j'ai quand même l'impression que nous avons le même Esprit en nous. Un Esprit qui nous réconforte, qui nous pousse à l'amour, au service des autres, au témoignage (en plus des dons particuliers faits à chacun).
"Vous étudiez les Écritures parce que vous pensez avoir par elles la vie éternelle. Ce sont elles qui rendent témoignage à mon sujet, et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie !" - Jean 5:39, 40

Les Témoins de Jéhovah face à la Bible : http://www.jw-verite.org

Simplet

[ Aucun rang ]
Avatar du membre
[ Aucun rang ]
Messages : 125
Enregistré le : 30 août21, 13:28
Réponses : 0

Re: Le personnage

Ecrit le 25 janv.23, 00:55

Message par Simplet »

Simplet a écrit : 24 janv.23, 00:14 Lorsque je lis le Tao Te King, la Bhagavad-Gîtâ, la Bible (A.T. et N.T.) et le Coran, j'y retrouve ce que j'appelle la simpleté : qualité de ce qui n'est pas composé.

Qualité que possède la Divinité universelle.
Ajouté 1 minute 19 secondes après :
gzabirji a écrit : 24 janv.23, 02:46 Pourquoi ne retrouverais-tu pas cette qualité en toi-même ? Elle s'y trouve, tout comme en chacun de nous.
Tu n'aurais alors plus besoin de tous ces livres, car quiconque s'éveille devient son propre livre sacré.
L'homme ne possède pas la simpleté, seule la Divinité possède cette qualité. Je lis ces livres non par besoin mais parce que la Divinité s'y dévoile.

Dès mon enfance je ressentais la présence de Dieu et une relation s'est établie entre nous deux. Une belle relation. Puis par la lecture de ces livres ma connaissance de Dieu, tout comme ma foi en lui, croît de plus en plus.
Face à une telle harmonie dans le cosmos, que je suis capable d’identifier avec mon esprit humain limité, il y a encore des gens qui disent qu’il n’y a pas de Dieu. Mais ce qui m’énerve vraiment, c’est qu’ils me citent pour soutenir de tels points de vue. (Einstein)

prisca

[ Judaisme ]
Avatar du membre
[ Judaisme ]
Messages : 27509
Enregistré le : 25 oct.16, 13:41
Réponses : 0

Re: Le personnage

Ecrit le 25 janv.23, 04:09

Message par prisca »

gzabirji a écrit : 24 janv.23, 02:46
à Simplet a écrit :

Pourquoi ne retrouverais-tu pas cette qualité en toi-même ? Elle s'y trouve, tout comme en chacun de nous.
Tu n'aurais alors plus besoin de tous ces livres, car quiconque s'éveille devient son propre livre sacré.

Si tu n'as pas besoin de la Bible, tu n'as pas besoin d'être renseigné par l'Eternel donc tu es ton propre décideur, à ta mort tu décides quoi pour toi ?


Sinon ressentir de l'amour dans son coeur et avoir de l'amitié pour Jésus = concilier amour et "pour Jésus" = finir par dire "oui j'ai Christ en moi" = prendre ce raccourci pour profiter de la religion Chrétienne pour faire passer de la philosophie paienne bouddhiste, personne n'est dupe Gzaberji.

Car peut être que tu as des sentiments dans ton coeur, mais cela s'appelle de l'égrégore.
  • Un égrégore (ou eggrégore) est un concept désignant un esprit de groupe constitué par l'agrégation des intentions, des énergies et des désirs de plusieurs individus unis dans un but bien défini.

    Dans le management, l'égrégore d'équipe est perceptible dans l'atmosphère d'équipe (ou la dynamique de groupe), qui peut être pesante ou enthousiasmante, étouffante ou inspirante. Il est affecté par l'état des relations et par l'adhésion profonde ou non de chacun dans le projet commun. Il résulte des moments vécus et constitue une dimension de la dynamique de groupe dont l'équipe peut prendre soin1,2.

    Dans l'ésotérisme, il s'agirait d'une force qui aurait besoin d'être constamment alimentée par ses membres au travers de rituels établis et définis.

    Le terme, apparu dans la tradition hermétiste, a été repris par les métaphysiciens, qui l'ont chargé d'un fort potentiel subversif.

    « Il est cher à mon cœur que des groupes de prière continuent de se former, il en faut le plus possible. À chaque fois la Force Divine se trouve au milieu du groupe et en multiplie ainsi l'égrégore lumineux qui s'en dégage. C'est d'un même cœur, d'une même force que vos intentions sont envoyées à Dieu notre Père3. »


Tu es train de fomenter un langage guru pour inciter les membres de ce forum à ressentir juste des sentiments, le côté intellectuel tu n'en veux pas, juste tu veux alimenter ton discours de mots douceureux pour grossir les rangs de secte afin de dire comme tu le dis depuis le commencement "nous sommes nombreux nous les éveillés et nous vous dominerons en sagesse".

Tu veux en fait emboiter le pas à l'athéisme paien pour faire disparaitre la Parole de D.IEU et en cela tu es le plus sournois d'entre tous, tu viens avec du miel dans la voix pour laver le cerveau de pauvres bougres de ce forum qui pourraient tomber dans ton piège mais il se trouve que tous nous ici nous sommes "des croyants" et à ce titre jamais tu ne vaincras.

Tu es mal tombé.

Ou alors tu te ressaisis et tu demandes pardon au Seigneur pour t'être égaré quelques temps, et dans ce cas là = bienvenu parmi nous et sois béni.
Image
"Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d'être glorifiés avec lui"
"Quiconque demeure en lui ne pèche point quiconque pèche ne l'a pas vu et ne l'a pas connu"

gzabirji

[ Aucun rang ]
Avatar du membre
[ Aucun rang ]
Messages : 2154
Enregistré le : 13 oct.22, 12:17
Réponses : 7

Re: Le personnage

Ecrit le 25 janv.23, 04:38

Message par gzabirji »

Simplet a écrit : 25 janv.23, 00:56 L'homme ne possède pas la simpleté, seule la Divinité possède cette qualité.
C'est vrai, mais il se trouve juste que cette "divinité" que tu évoques est en chacun d'entre nous.
Je lis ces livres non par besoin mais parce que la Divinité s'y dévoile.
Ces livres ne sont pas tombés du ciel, Simplet, j'espère que tu es d'accord avec moi sur ce point. Si tu y vois de la divinité dévoilée, c'est parce que leurs rédacteurs avaient accès à leur divinité intérieure. Et je te répète que chacun peut y accéder, et donc devenir son propre livre. Je ne te parle pas ici d'une croyance, mais de ce dont je témoigne pour en faire quotidiennement l'expérience.
Dès mon enfance je ressentais la présence de Dieu et une relation s'est établie entre nous deux. Une belle relation. Puis par la lecture de ces livres ma connaissance de Dieu, tout comme ma foi en lui, croît de plus en plus.
Très souvent, durant l'enfance, il y a un moment (ou plusieurs) où nous accédons à notre espace intérieur divin. C'est ce que tu appelles ici "ressentir la présence de Dieu", et bravo pour cette très belle formulation. 👍
Le verbe "ressentir" est en effet très précis, et tu l'emploies ici à bon escient. Et bravo aussi pour le terme "présence" qui là encore est parfaitement opportun.
Le seul problème que je détecte dans ton témoignage, c'est que par la suite, au lieu de continuer à rechercher cette présence divine en toi-même, tu as cherché à l'alimenter au moyen d'éléments extérieurs, comme ces fameux livres dont tu parles.
Attention, je ne dis pas que ces livres soient mauvais, mais seulement qu'ils te rendent dépendant de sources extérieures, tandis que la véritable Source est au-dedans de toi.

Dès lors que tu accèdes à la véritable Source (intérieure) alors tu peux ouvrir n'importe lequel de ces livres, et savoir alors ce qu'ils contiennent de vrai, de douteux, voire de carrément faux.

Là encore, je t'en parle par expérience personnelle.
Le dialogue étant très difficile en public sur ce site, tu peux me contacter en privé en cliquant ici : ucp.php?i=pm&mode=compose&u=13496
Ou par mail : gzabirji@gmail.com
Chaîne YouTube à ne pas manquer :
https://youtube.com/@LaSourceInterieure

prisca

[ Judaisme ]
Avatar du membre
[ Judaisme ]
Messages : 27509
Enregistré le : 25 oct.16, 13:41
Réponses : 0

Re: Le personnage

Ecrit le 25 janv.23, 04:56

Message par prisca »

Au début de mon enseignement j'ai demandé au Seigneur s'il fallait me fier à ma conscience.

Le divin en moi m'a dit "non".

Car avoir bonne conscience lorsqu'on dit une chose, ou lorsqu'on fait quelque chose, c'est une appréciation qui nous est personnelle et qui n'est pas toujours en adéquation avec ce que l'Eternel attend de nous.

Je donne pour exemple les gens qui disent qu'il vaut mieux un couple d'hommes gays pour élever un enfant mais qui sont de bonnes personnes et qui prodiguent beaucoup d'attention à l'enfant, qu'un couple hétérosexuel mais qui est méchant par nature et qui vont mal élever l'enfant lequel ne trouve pas d'harmonie.

Leur conscience chrétienne leur dit que : c'est bien deux hommes gays qui élèvent un enfant.

Deux hommes gays nous les accueillons dans notre vie comme des amis et nous les aimons beaucoup tous nous dirons sans exception car c'est vrai.

Nous n'avons pas à juger de leur homosexualité, eux savent très bien lire la Bible et s'éduquer, nous n'avons pas à leur donner des leçons, ils sont assez grands pour savoir ce qu'ils doivent faire ou pas.

Nous les respectons comme quiconque sur terre doit être respecté, bon ou méchant.

Mais lorsqu'on est Chrétien et que l'on dit : c'est bien que l'enfant soit éduqué par deux personnes gays car nous trouvons ces personnes chaleureuses bonnes très dévouées et nous voyons l'enfant épanoui, c'est dicté par la conscience que ce Chrétien s'exprime, or il est aux antipodes de ce que l'ETERNEL qualifie de "bien" car non c'est mal que deux personnes de même sexe élève un enfant qui est le leur par adoption ou par maternité d'une des deux mères si ce sont des femmes gays.

Pourquoi ?

Nous n'avons pas à chercher pourquoi même si nous pourrions dire un tas de choses, il suffit juste de se dire "on le prend pour dit, c'est mal, et on en reste là".

La conscience dicte des choses qui ne sont pas bénéfiques pour l'âme, donc écoutons l'ETERNEL plutôt que l'écouter elle, notre conscience.

Cela n'existe pas de "source intérieure" donc.
Image
"Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d'être glorifiés avec lui"
"Quiconque demeure en lui ne pèche point quiconque pèche ne l'a pas vu et ne l'a pas connu"

gzabirji

[ Aucun rang ]
Avatar du membre
[ Aucun rang ]
Messages : 2154
Enregistré le : 13 oct.22, 12:17
Réponses : 7

Re: Le personnage

Ecrit le 25 janv.23, 05:15

Message par gzabirji »

prisca a écrit : 25 janv.23, 04:56 La conscience dicte des choses qui ne sont pas bénéfiques pour l'âme, donc écoutons l'ETERNEL plutôt que l'écouter elle, notre conscience.
Bonjour Prisca. 👋
Ton raisonnement est cohérent dès lors qu'on précise que tu parles ici de la conscience du personnage, qu'on appelle aussi la "conscience de l'égo".
En effet nous disposons d'une autre conscience, qui est la conscience divine, et c'est à cette conscience-là qu'il convient d'accéder. La seule condition pour y parvenir c'est d'avoir "soif", c'est à dire d'en éprouver le désir profond.
Le dialogue étant très difficile en public sur ce site, tu peux me contacter en privé en cliquant ici : ucp.php?i=pm&mode=compose&u=13496
Ou par mail : gzabirji@gmail.com
Chaîne YouTube à ne pas manquer :
https://youtube.com/@LaSourceInterieure

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « GÉNÉRAL Libre »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités