La beauté du cantique des cantique

Forum sur la: religion Juive du Judaisme
Règles du forum
Le Judaisme se fonde sur le culte du Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob. la foi des anciens Israélites et de leurs descendants, les Juifs, serait basée sur une alliance contractée entre Dieu (YHWH) et Abraham, qui aurait ensuite été renouvelée entre Dieu et Moïse.
Répondre
enso

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1421
Enregistré le : 15 déc. 2019, 15:42

La beauté du cantique des cantique

Ecrit le 26 nov. 2021, 11:33

Message par enso »



https://saintebible.com/lsg/songs/1.htm

1Cantique des cantiques, de Salomon.

2Qu'il me baise des baisers de sa bouche!
Car ton amour vaut mieux que le vin,
3Tes parfums ont une odeur suave;
Ton nom est un parfum qui se répand;

C'est pourquoi les jeunes filles t'aiment.
4Entraîne-moi après toi! Nous courrons!
Le roi m'introduit dans ses appartements...
Nous nous égaierons, nous nous réjouirons à cause de toi;
Nous célébrerons ton amour plus que le vin.
C'est avec raison que l'on t'aime.

5Je suis noire, mais je suis belle, filles de Jérusalem,
Comme les tentes de Kédar,
comme les pavillons de Salomon.

6Ne prenez pas garde à mon teint noir: C'est le soleil qui m'a brûlée.
Les fils de ma mère se sont irrités contre moi,
Ils m'ont faite gardienne des vignes.
Ma vigne, à moi, je ne l'ai pas gardée.


7Dis-moi, ô toi que mon coeur aime,
Où tu fais paître tes brebis, Où tu les fais reposer à midi;
Car pourquoi serais-je comme une égarée Près des troupeaux de tes compagnons? -
8Si tu ne le sais pas, ô la plus belle des femmes,
Sors sur les traces des brebis,
Et fais paître tes chevreaux Près des demeures des bergers. -

9A ma jument qu'on attelle aux chars de Pharaon Je te compare, ô mon amie.
10Tes joues sont belles au milieu des colliers,
Ton cou est beau au milieu des rangées de perles.
11Nous te ferons des colliers d'or, Avec des points d'argent. -


12Tandis que le roi est dans son entourage,
Mon nard exhale son parfum.
13Mon bien-aimé est pour moi un bouquet de myrrhe, Qui repose entre mes seins.
14Mon bien-aimé est pour moi une grappe de troëne Des vignes d'En-Guédi. -
a écrit :15Que tu es belle, mon amie, que tu es belle! Tes yeux sont des colombes. -
16Que tu es beau, mon bien-aimé, que tu es aimable!
Notre lit, c'est la verdure. -
17Les solives de nos maisons sont des cèdres,
Nos lambris sont des cyprès. -

2v1Je suis un narcisse de Saron,
Un lis des vallées. -
2Comme un lis au milieu des épines,

Telle est mon amie parmi les jeunes filles. -
3Comme un pommier au milieu des arbres de la forêt,
Tel est mon bien-aimé parmi les jeunes hommes.
J'ai désiré m'asseoir à son ombre, Et son fruit est doux à mon palais.
4Il m'a fait entrer dans la maison du vin;
Et la bannière qu'il déploie sur moi, c'est l'amour.

5Soutenez-moi avec des gâteaux de raisins,
Fortifiez-moi avec des pommes;

Car je suis malade d'amour.
6Que sa main gauche soit sous ma tête,
Et que sa droite m'embrasse! -

a écrit :7Je vous en conjure, filles de Jérusalem, Par les gazelles et les biches des champs,
Ne réveillez pas, ne réveillez pas l'amour, Avant qu'elle le veuille. -
8C'est la voix de mon bien-aimé!
Le voici, il vient, Sautant sur les montagnes, Bondissant sur les collines.
9Mon bien-aimé est semblable à la gazelle Ou au faon des biches.
Le voici, il est derrière notre mur, Il regarde par la fenêtre, Il regarde par le treillis.

10Mon bien-aimé parle et me dit:
Lève-toi, mon amie, ma belle, et viens!
11Car voici, l'hiver est passé;
La pluie a cessé, elle s'en est allée.
12Les fleurs paraissent sur la terre,
Le temps de chanter est arrivé,
Et la voix de la tourterelle se fait entendre dans nos campagnes.

13Le figuier embaume ses fruits,
Et les vignes en fleur exhalent leur parfum.

Lève-toi, mon amie, ma belle, et viens!
14Ma colombe, qui te tiens dans les fentes du rocher,
Qui te caches dans les parois escarpées,
Fais-moi voir ta figure, Fais-moi entendre ta voix;
Car ta voix est douce, et ta figure est agréable.

15Prenez-nous les renards,
Les petits renards qui ravagent les vignes;
Car nos vignes sont en fleur.

16Mon bien-aimé est à moi, et je suis à lui;
Il fait paître son troupeau parmi les lis.
17Avant que le jour se rafraîchisse,
Et que les ombres fuient,

Reviens!... sois semblable, mon bien-aimé, A la gazelle ou au faon des biches, Sur les montagnes qui nous séparent.


@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@
chapitre 3
1Sur ma couche, pendant les nuits,
J'ai cherché celui que mon coeur aime;
Je l'ai cherché, et je ne l'ai point trouvé...

2Je me lèverai, et je ferai le tour de la ville, Dans les rues et sur les places;
Je chercherai celui que mon coeur aime...
Je l'ai cherché, et je ne l'ai point trouvé.

3Les gardes qui font la ronde dans la ville m'ont rencontrée:
Avez-vous vu celui que mon coeur aime?
4A peine les avais-je passés,
Que j'ai trouvé celui que mon coeur aime;
Je l'ai saisi, et je ne l'ai point lâché

Jusqu'à ce que je l'aie amené dans la maison de ma mère,
Dans la chambre de celle qui m'a conçue. -

a écrit :5Je vous en conjure, filles de Jérusalem, Par les gazelles et les biches des champs, Ne réveillez pas, ne réveillez pas l'amour, Avant qu'elle le veuille. -

6Qui est celle qui monte du désert,
Comme des colonnes de fumée,
Au milieu des vapeurs de myrrhe et d'encens
Et de tous les aromates des marchands? -

7Voici la litière de Salomon,
Et autour d'elle soixante vaillants hommes, Des plus vaillants d'Israël.
8Tous sont armés de l'épée, Sont exercés au combat;
Chacun porte l'épée sur sa hanche, En vue des alarmes nocturnes.
9Le roi Salomon s'est fait une litière De bois du Liban.
10Il en a fait les colonnes d'argent, Le dossier d'or, Le siège de pourpre;
Au milieu est une broderie, oeuvre d'amour Des filles de Jérusalem.
11Sortez, filles de Sion, regardez Le roi Salomon,
Avec la couronne dont sa mère l'a couronné Le jour de ses fiançailles,
Le jour de la joie de son coeur. -

chapitre 4
1 Derrière ton voile. Tes cheveux sont comme un troupeau de chèvres,
Suspendues aux flancs de la montagne de Galaad.
2Tes dents sont comme un troupeau de brebis tondues,
Qui remontent de l'abreuvoir; Toutes portent des jumeaux, Aucune d'elles n'est stérile.
3Tes lèvres sont comme un fil cramoisi, Et ta bouche est charmante;
Ta joue est comme une moitié de grenade, Derrière ton voile.
4Ton cou est comme la tour de David, Bâtie pour être un arsenal;
Mille boucliers y sont suspendus, Tous les boucliers des héros.

5Tes deux seins sont comme deux faons,
Comme les jumeaux d'une gazelle, Qui paissent au milieu des lis.
6Avant que le jour se rafraîchisse, Et que les ombres fuient,

J'irai à la montagne de la myrrhe Et à la colline de l'encens.
7Tu es toute belle, mon amie, Et il n'y a point en toi de défaut.


=======================================================

8Viens avec moi du Liban, ma fiancée,
Viens avec moi du Liban! Regarde du sommet de l'Amana, Du sommet du Senir et de l'Hermon, Des tanières des lions, Des montagnes des léopards.
9Tu me ravis le coeur, ma soeur, ma fiancée,
Tu me ravis le coeur par l'un de tes regards,
Par l'un des colliers de ton cou.
10Que de charmes dans ton amour, ma soeur, ma fiancée!
Comme ton amour vaut mieux que le vin,
Et combien tes parfums sont plus suaves que tous les aromates!
11Tes lèvres distillent le miel, ma fiancée;
Il y a sous ta langue du miel et du lait,

Et l'odeur de tes vêtements est comme l'odeur du Liban.
12Tu es un jardin fermé, ma soeur, ma fiancée,
Une source fermée, une fontaine scellée.
13Tes jets forment un jardin, où sont des grenadiers,
Avec les fruits les plus excellents, Les troënes avec le nard;
14Le nard et le safran, le roseau aromatique et le cinnamome,
Avec tous les arbres qui donnent l'encens; La myrrhe et l'aloès,
Avec tous les principaux aromates;
15Une fontaine des jardins, Une source d'eaux vives, Des ruisseaux du Liban.
16Lève-toi, aquilon!viens, autan!
Soufflez sur mon jardin, et que les parfums s'en exhalent!
-Que mon bien-aimé entre dans son jardin,
Et qu'il mange de ses fruits excellents! -

chap5v1J'entre dans mon jardin, ma soeur, ma fiancée;
Je cueille ma myrrhe avec mes aromates,
Je mange mon rayon de miel avec mon miel,
Je bois mon vin avec mon lait...
-Mangez, amis, buvez, enivrez-vous d'amour! -
====================================================



@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

2J'étais endormie, mais mon coeur veillait...
C'est la voix de mon bien-aimé, qui frappe:
-Ouvre-moi, ma soeur, mon amie, Ma colombe, ma parfaite!
Car ma tête est couverte de rosée,
Mes boucles sont pleines des gouttes de la nuit. -

3J'ai ôté ma tunique; comment la remettrais-je?
J'ai lavé mes pieds; comment les salirais-je?
4Mon bien-aimé a passé la main par la fenêtre,
Et mes entrailles se sont émues pour lui.
5Je me suis levée pour ouvrir à mon bien-aimé;
Et de mes mains a dégoutté la myrrhe, De mes doigts,
la myrrhe répandue Sur la poignée du verrou.
6J'ai ouvert à mon bien-aimé;
Mais mon bien-aimé s'en était allé, il avait disparu.
J'étais hors de moi, quand il me parlait.
Je l'ai cherché, et je ne l'ai point trouvé;
Je l'ai appelé, et il ne m'a point répondu.

7Les gardes qui font la ronde dans la ville m'ont rencontrée;
Ils m'ont frappée, ils m'ont blessée;
Ils m'ont enlevé mon voile,
les gardes des murs.

a écrit :8Je vous en conjure, filles de Jérusalem, Si vous trouvez mon bien-aimé, Que lui direz-vous?... Que je suis malade d'amour. -

9Qu'a ton bien-aimé de plus qu'un autre, O la plus belle des femmes?
Qu'a ton bien-aimé de plus qu'un autre, Pour que tu nous conjures ainsi?
-


10Mon bien-aimé est blanc et vermeil; Il se distingue entre dix mille.
11Sa tête est de l'or pur; Ses boucles sont flottantes, Noires comme le corbeau.
12Ses yeux sont comme des colombes au bord des ruisseaux, Se baignant dans le lait, Reposant au sein de l'abondance.
13Ses joues sont comme un parterre d'aromates, Une couche de plantes odorantes;
Ses lèvres sont des lis, D'où découle la myrrhe.
14Ses mains sont des anneaux d'or, Garnis de chrysolithes;
Son corps est de l'ivoire poli, Couvert de saphirs;
15Ses jambes sont des colonnes de marbre blanc,
Posées sur des bases d'or pur.
Son aspect est comme le Liban, Distingué comme les cèdres.
16Son palais n'est que douceur,
Et toute sa personne est pleine de charme.
Tel est mon bien-aimé, tel est mon ami, Filles de Jérusalem! -
Modifié en dernier par enso le 28 nov. 2021, 11:21, modifié 21 fois.
B:ec/g/ergosystem-ecophenomenologie-stimung-heideger :T:dma:emr:osv:aprem:sfie:boite:4E:5R:humble
coincidentia opposiorum (jam bayn al-naqidayn)

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 66869
Enregistré le : 27 juin 2005, 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: La beauté du cantique des cantique

Ecrit le 26 nov. 2021, 11:50

Message par medico »

Sous mon teint brûlé je suis belle… c’est le soleil qui m’a brûlée. Cette bien-aimée n’est autre que la communauté pauvre et fervente, qui vient de retrouver sa terre de Palestine après l’exil, cette vigne qu’elle n’avait pas su garder (v. 6).
Et le roi, le bien-aimé est le Seigneur. Ce premier chant d’amour est le rêve de la bien-aimée qui se réjouit déjà de son retour vers le roi et s’imagine leur dialogue de ce jour-là. Le chœur lui montre l’endroit qu’elle connaît déjà, où elle retrouvera le bien-aimé : les parcages des bergers, expression désignant le mont Sion, la ville sainte, où régnaient les descendants de David — le roi-pasteur.
A la fin du poème (2.7) nous aurons la réponse du Seigneur à ceux qui demandent : quand est-ce que ce rêve se réalisera ? Ne l’éveillez pas avant qu’elle ne veuille. Dieu est à la recherche d’une authentique expérience d’amour : tous les délais lorsqu’il semble tarder viennent de ce que notre cœur n’est pas encore vraiment éveillé.
C’est le soleil qui m’a brûlée (6). Dans ce verset il y a un rappel très clair de l’Exil. Israël, n’ayant pas su garder l’alliance avec Dieu, avait perdu sa terre et les fils de sa mère, c’est-à-dire les peuples voisins l’avaient envoyé travailler sur d’autres terres.
Sous mon teint brûlé je suis belle. Elle a été choisie et prise en compte malgré son visage tanné — et peut-être précisément parce qu’elle avait été marquée par la souffrance, les erreurs et les déceptions. Elle y avait gagné de ne plus compter à ses propres yeux, et cette humilité valait plus pour Dieu que beaucoup de bonnes œuvres. Peut-être même a-t-elle été déjà brûlée par le regard de celui qui la désirait pour lui-même.
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

enso

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1421
Enregistré le : 15 déc. 2019, 15:42

Re: La beauté du cantique des cantique

Ecrit le 26 nov. 2021, 12:05

Message par enso »



6v1Où est allé ton bien-aimé, O la plus belle des femmes?
De quel côté ton bien-aimé s'est-il dirigé? Nous le chercherons avec toi.
2Mon bien-aimé est descendu à son jardin, Au parterre d'aromates,
Pour faire paître son troupeau dans les jardins, Et pour cueillir des lis.
3Je suis à mon bien-aimé, et mon bien-aimé est à moi;
Il fait paître son troupeau parmi les lis. -

a écrit :4Tu es belle, mon amie, comme Thirtsa,
Agréable comme Jérusalem,
Mais terrible comme des troupes sous leurs bannières.

5Détourne de moi tes yeux, car ils me troublent.
Tes cheveux sont comme un troupeau de chèvres, Suspendues aux flancs de Galaad.
6Tes dents sont comme un troupeau de brebis, Qui remontent de l'abreuvoir; Toutes portent des jumeaux, Aucune d'elles n'est stérile.
7Ta joue est comme une moitié de grenade, Derrière ton voile...
8Il y a soixante reines, quatre-vingts concubines, Et des jeunes filles sans nombre.
9Une seule est ma colombe, ma parfaite; Elle est l'unique de sa mère, La préférée de celle qui lui donna le jour. Les jeunes filles la voient, et la disent heureuse; Les reines et les concubines aussi, et elles la louent. -
10Qui est celle qui apparaît comme l'aurore, Belle comme la lune, pure comme le soleil,
Mais terrible comme des troupes sous leurs bannières? -
11Je suis descendue au jardin des noyers,
Pour voir la verdure de la vallée,
Pour voir si la vigne pousse, Si les grenadiers fleurissent.

12Je ne sais, mais mon désir m'a rendue semblable Aux chars de mon noble peuple. -
13Reviens, reviens, Sulamithe!
Reviens, reviens, afin que nous te regardions.
-Qu'avez-vous à regarder la Sulamithe Comme une danse de deux choeurs?


Ajouté 6 minutes 11 secondes après :
a écrit :7v1Que tes pieds sont beaux dans ta chaussure, fille de prince!
Les contours de ta hanche sont comme des colliers, Oeuvre des mains d'un artiste.
2Ton sein est une coupe arrondie, Où le vin parfumé ne manque pas;
Ton corps est un tas de froment, Entouré de lis.
3Tes deux seins sont comme deux faons, Comme les jumeaux d'une gazelle.
4Ton cou est comme une tour d'ivoire;
Tes yeux sont comme les étangs de Hesbon, Près de la porte de Bath-Rabbim;
Ton nez est comme la tour du Liban, Qui regarde du côté de Damas.
5Ta tête est élevée comme le Carmel,
Et les cheveux de ta tête sont comme la pourpre; Un roi est enchaîné par des boucles!...
6Que tu es belle, que tu es agréable, O mon amour, au milieu des délices!
7Ta taille ressemble au palmier,
Et tes seins à des grappes.
8Je me dis: Je monterai sur le palmier, J'en saisirai les rameaux!
Que tes seins soient comme les grappes de la vigne,
Le parfum de ton souffle comme celui des pommes,
9Et ta bouche comme un vin excellent,...
-Qui coule aisément pour mon bien-aimé,
Et glisse sur les lèvres de ceux qui s'endorment!

10Je suis à mon bien-aimé, Et ses désirs se portent vers moi.
11Viens, mon bien-aimé, sortons dans les champs, Demeurons dans les villages!
12Dès le matin nous irons aux vignes,
Nous verrons si la vigne pousse, si la fleur s'ouvre,
Si les grenadiers fleurissent. Là je te donnerai mon amour.
13Les mandragores répandent leur parfum,
Et nous avons à nos portes tous les meilleurs fruits, Nouveaux et anciens:
Mon bien-aimé, je les ai gardés pour toi.

Ajouté 6 minutes 32 secondes après :
1Oh! Que n'es-tu mon frère, Allaité des mamelles de ma mère!
Je te rencontrerais dehors, je t'embrasserais, Et l'on ne me mépriserait pas.
2Je veux te conduire, t'amener à la maison de ma mère;
Tu me donneras tes instructions,
Et je te ferai boire du vin parfumé, Du moût de mes grenades.
3Que sa main gauche soit sous ma tête, Et que sa droite m'embrasse! -
a écrit : 4Je vous en conjure, filles de Jérusalem,
Ne réveillez pas, ne réveillez pas l'amour, Avant qu'elle le veuille. -
5Qui est celle qui monte du désert, Appuyée sur son bien-aimé?
-Je t'ai réveillée sous le pommier; Là ta mère t'a enfantée, C'est là qu'elle t'a enfantée, qu'elle t'a donné le jour. -

6Mets-moi comme un sceau sur ton coeur, Comme un sceau sur ton bras;
Car l'amour est fort comme la mort,
La jalousie est inflexible comme le séjour des morts;
Ses ardeurs sont des ardeurs de feu, Une flamme de l'Eternel.
7Les grandes eaux ne peuvent éteindre l'amour,
Et les fleuves ne le submergeraient pas;
Quand un homme offrirait tous les biens de sa maison contre l'amour,
Il ne s'attirerait que le mépris.

8Nous avons une petite soeur, Qui n'a point encore de mamelles;
Que ferons-nous de notre soeur, Le jour où on la recherchera?
9Si elle est un mur, Nous bâtirons sur elle des créneaux d'argent;
Si elle est une porte, Nous la fermerons avec une planche de cèdre. -

10Je suis un mur, Et mes seins sont comme des tours;
J'ai été à ses yeux comme celle qui trouve la paix.
11Salomon avait une vigne à Baal-Hamon; Il remit la vigne à des gardiens;
Chacun apportait pour son fruit mille sicles d'argent.
12Ma vigne, qui est à moi, je la garde.
A toi, Salomon, les mille sicles, Et deux cents à ceux qui gardent le fruit! -


13Habitante des jardins! Des amis prêtent l'oreille à ta voix. Daigne me la faire entendre! -

14Fuis, mon bien-aimé! Sois semblable à la gazelle ou au faon des biches, Sur les montagnes des aromates!
B:ec/g/ergosystem-ecophenomenologie-stimung-heideger :T:dma:emr:osv:aprem:sfie:boite:4E:5R:humble
coincidentia opposiorum (jam bayn al-naqidayn)

enso

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1421
Enregistré le : 15 déc. 2019, 15:42

Re: La beauté du cantique des cantique

Ecrit le 01 déc. 2021, 06:36

Message par enso »

la beauté du signe ... cause de la civilisation
https://www.forum-religion.org/viewtopi ... =7&t=67858
https://www.forum-religion.org/viewtopi ... 4#p1409874
https://www.forum-religion.org/viewtopi ... 3#p1408933
https://www.forum-religion.org/viewtopi ... 1#p1409731


La philosophe française Simone Weil, écrivait:
«Dans tout ce qui suscite en nous le sentiment pur et authentique de la beauté, il y a réellement la présence de Dieu. Il y a presque une incarnation de Dieu dans le monde, dont la beauté est le signe».

Et Benoît XVI, qui cite ce passage de Simone Weil, écrit:
«La beauté – de celle qui se manifeste dans l’univers et dans la nature à celle qui s’exprime à travers les créations artistiques – peut devenir une voie vers le Transcendant, vers le Mystère ultime, vers Dieu, précisément en raison de sa capacité essentielle à ouvrir et élargir les horizons de la conscience humaine, à la renvoyer au-delà d’elle-même, à se pencher sur l’abîme de l’Infini»(3).

Ainsi comprise – et nous pouvons maintenant penser que c’est dans ce sens que Dostoïevski la comprend – la beauté est inséparable de la bonté. La beauté qui sauve est la beauté de Dieu, en qui vérité, bonté et beauté se confondent. Celui qui fait quelque chose de bien, fait en même temps quelque chose de beau: ne dit-on pas d’une bonne action que c’est un «beau geste»?

Non, l’art, la beauté véritable, apaise, guérit, restaure l’harmonie, fût-ce en dérangeant et en secouant.
«La beauté authentique ouvre le cœur humain à la nostalgie, au désir profond de connaître, d’aimer, d’aller vers l’Autre, vers ce qui est au-delà de soi. Si nous laissons la beauté nous toucher profondément, nous blesser, nous ouvrir les yeux, nous redécouvrons la joie de la vision, la capacité de saisir le sens profond de notre existence, le Mystère qui nous enveloppe et auquel nous pouvons puiser la plénitude, le bonheur et la passion de l’engagement quotidien»,
affirme encore le pape dans son discours aux artistes.

Finalement, si la beauté doit «sauver le monde», c’est en tant qu’elle tourne le regard vers la Création nouvelle, là où seul le Sauveur peut nous conduire.
L’artiste véritable est celui qui sait faire entrevoir cette harmonie et cette Beauté.


B:ec/g/ergosystem-ecophenomenologie-stimung-heideger :T:dma:emr:osv:aprem:sfie:boite:4E:5R:humble
coincidentia opposiorum (jam bayn al-naqidayn)

ronronladouceur

[Religion] agnostique
Avatar du membre

Messages : 2420
Enregistré le : 21 déc. 2008, 22:43

Re: La beauté du cantique des cantique

Ecrit le 01 déc. 2021, 13:08

Message par ronronladouceur »

enso a écrit : 01 déc. 2021, 06:36 L’artiste véritable est celui qui sait faire entrevoir cette harmonie et cette Beauté.
Ça me rappelle une pensée que j'ai déjà écrite alors que je vivais une épiphanie en lisant un poème : ''L'art est ceci qui révèle la beauté.''

enso

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1421
Enregistré le : 15 déc. 2019, 15:42

Re: La beauté du cantique des cantique

Ecrit le 23 déc. 2021, 05:12

Message par enso »

ronronladouceur a écrit : 01 déc. 2021, 13:08 Ça me rappelle une pensée que j'ai déjà écrite alors que je vivais une épiphanie en lisant un poème : ''L'art est ceci qui révèle la beauté.''
c'est vrai que certaine beauté sont caché et l'art eduque et enseigne à la perception comment les devoilé ...

comment se manifeste une epiphanie ?
et quel etait ce poeme ?
B:ec/g/ergosystem-ecophenomenologie-stimung-heideger :T:dma:emr:osv:aprem:sfie:boite:4E:5R:humble
coincidentia opposiorum (jam bayn al-naqidayn)

ronronladouceur

[Religion] agnostique
Avatar du membre

Messages : 2420
Enregistré le : 21 déc. 2008, 22:43

Re: La beauté du cantique des cantique

Ecrit le 23 déc. 2021, 10:28

Message par ronronladouceur »

enso a écrit : 23 déc. 2021, 05:12 c'est vrai que certaine beauté sont caché et l'art eduque et enseigne à la perception comment les devoilé ...

comment se manifeste une epiphanie ?
et quel etait ce poeme ?
C'est comme une lumière rapide, un saisissement, un transport, quelque chose qui donne à penser que c'est transcendant, une révélation, une compréhension immédiate dans une sorte de lumière (difficile à expliquer)...

Je n'ai plus le livre, mais j'ai retrouvé l'auteure et le titre : Lavallée, Loïse - Une faim de louve : cantiques charnels... LIEN

Je ne me souviens plus du poème. D'ailleurs je m'étais arrêté au moment de cette épiphanie, comme si ma lecture jusque-là n'avait servi qu'à cette révélation...

C'est tout de même intéressant de lier ce poème et le titre du livre au titre même de ce fil...

N. B. À noter que la lecture au début est rebutante vu le vocabulaire spécialisé...

enso

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1421
Enregistré le : 15 déc. 2019, 15:42

Re: La beauté du cantique des cantique

Ecrit le 23 déc. 2021, 11:56

Message par enso »

ronronladouceur a écrit : 23 déc. 2021, 10:28 C'est comme une lumière rapide, un saisissement, un transport, quelque chose qui donne à penser que c'est transcendant, une révélation, une compréhension immédiate dans une sorte de lumière (difficile à expliquer)...

Je n'ai plus le livre, mais j'ai retrouvé l'auteure et le titre : Lavallée, Loïse - Une faim de louve : cantiques charnels... LIEN

Je ne me souviens plus du poème. D'ailleurs je m'étais arrêté au moment de cette épiphanie, comme si ma lecture jusque-là n'avait servi qu'à cette révélation...

C'est tout de même intéressant de lier ce poème et le titre du livre au titre même de ce fil...

N. B. À noter que la lecture au début est rebutante vu le vocabulaire spécialisé...
merci pour la reference et ces eclaircissement

si je comprend bien c'est un genre de prise de conscience

peut on rapprocher ce phenomene à ce que les grecs appel la réminiscence ?
ou plus ce que yung appel la synchronicité ?
ou plus un genre de syndrome de stendhal ou florence ?

ces genre de phenomene m'intrigue elle sont rarement etudié et les vocabulaire permettant de les decrire sont pas suffisament developpé ...

meme wik donne trés peu de piste

L'épiphanie (du grec ancien ἐπιφάνεια, epiphaneia, « manifestation, apparition soudaine ») est la compréhension soudaine de l'essence ou de la signification de quelque chose1.

Le terme peut être utilisé dans un sens philosophique ou littéral pour signifier qu'une personne a « trouvé la dernière pièce du puzzle et voit maintenant la chose dans son intégralité », ou a une nouvelle information ou expérience, souvent insignifiante en elle-même, qui illumine de façon fondamentale l'ensemble.

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89pip ... sentiment)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Insight

En psychologie cognitive, l'insight est la découverte soudaine de la solution à un problème sans passer par une série d'essais-erreurs progressifs.
En psychanalyse, l'insight signifie dans la première topique de rendre conscient l'inconscient. alors que dans la seconde topique, il s'agirait de passer des processus primaires aux processus secondaires.
En psychiatrie et en psychologie, la conscience du trouble (ou insight) désigne si le patient reconnaît ou non souffrir de telle ou telle maladie.

Ajouté 2 heures 43 secondes après :
lien entre beauté et verité :(previsibilité effet de surprise du à l'assymetrie changement de rythme symphonie monodie )
https://www.youtube.com/results?search_ ... erit%C3%A9

https://www.forum-religion.org/viewtopi ... 5#p1409865



voir à 10mn

B:ec/g/ergosystem-ecophenomenologie-stimung-heideger :T:dma:emr:osv:aprem:sfie:boite:4E:5R:humble
coincidentia opposiorum (jam bayn al-naqidayn)

enso

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1421
Enregistré le : 15 déc. 2019, 15:42

Re: La beauté du cantique des cantique

Ecrit le 29 déc. 2021, 08:31

Message par enso »

lien entre communication et communion
https://fr.wiktionary.org/wiki/communication
https://fr.wiktionary.org/wiki/communion


lettre labial : M B P F (dental labial)
la symbolique du baiser bouche à bouche embrasser insufler (nfs)

https://books.google.fr/books?id=TXBFDA ... er&f=false

sacrifice proximité baiser allumer : (aura) souffler feu :
https://www.forum-religion.org/viewtopi ... 2#p1413682
https://www.forum-religion.org/viewtopic.php?p=1413316
https://journals.openedition.org/crm/11 ... 2%2C%2013).

C'est pourquoi l'épouse dans les Cantiques prie en disant :
« Qu'il me baise d'un baiser de sa bouche.
Une fois qu'elle l'a accueilli, l'hiver se retire et s'en va,
la vigne qui fleurit répand son odeur » (Ct 2, 11) ;
« car ses lèvres sont comme le miel qui distille » (Ct 2, 13).

baiser dodeikha ou sein dadeikha ?
voir rapport avec UR-shalim (isis-marie)

https://books.google.fr/books?id=LRTJAg ... ha&f=false

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01165836/document

Un des cas les plus flagrants est la traduction du mot דדיך par ubera tua « tes
seins », ou « tes mamelles », là où l’hébreu massorétique vocalise le mot ainsi :
[dodeikha] signifiant « tes amours », « tes tendresses ».
Les traductions catholiques d’avant 1943 qui se fondent sur la Vulgate mettent pour la plupart quelque chose qui, en français, correspond à ubera 26 :
cela donne par exemple dans la Bible de Corbin :
« Qu’il me baise du baiser de sa bouche :
*parce que tes mammelles sont meilleures que le vin
»

Jean 13 https://saintebible.com/john/13-23.htm
…22Les disciples se regardaient les uns les autres, ne sachant de qui il parlait.
23Un des disciples, celui que Jésus aimait, était couché sur le sein de Jésus.
24Simon Pierre lui fit signe de demander qui était celui dont parlait Jésus.…

48Et Jésus lui dit: Judas, c'est par un baiser que tu livres le Fils de l'homme!

https://fr.wikipedia.org/wiki/Baiser_de_Judas

«En réalité, le passage en question est mal conservé et comporte plusieurs lacunes, précise Jean-Daniel Kaestli. Dans l’unique manuscrit copte, le codex II de Nag Hammadi, il figure du bas de la page 63, ligne 30, au haut de la page 64, ligne 9. Si on le traduit dans sa totalité et de manière précise, on lit en réalité ceci (les parties manquantes et reconstituées sont placées entre crochets):

«Quant à la Sagesse qui est appelée «la stérile», elle est la mère [des an] ges.
Et la compagne du S [auveur est Ma] rie la Mag [da] léenne.
Il l’ [aimait] davantage que [tous] les disciples et il l’embrassait sur sa […de nombreuses] fois.
Les autres [disciples…] Ils lui dirent: «Pourquoi l’aimes-tu plus que nous tous?» Le Sauveur répondi: «Pourquoi est-ce que je ne vous aime pas comme elle? Quand un aveugle et un homme qui voit sont ensemble dans l’obscurité, ils ne sont pas différents l’un de l’autre. Quand la lumière vient, alors celui qui voit va voir la lumière et celui qui est aveugle va rester dans l’obscurité.»

https://wp.unil.ch/allezsavoir/marie-ma ... n-mystere/

l’Évangile selon Philippe :
La compagne du Fils est Marie-Madeleine.
Le Seigneur aimait Marie plus que tous les disciples ;
il l’embrassait souvent sur la bouche
.

https://www.academia.edu/42236591/Marie ... 2019_2020_

“Nous [les Apôtres] nous sommes avancés un à un vers lui [Jésus] :
d’abord les Apôtres,puis les plus petits disciples.
Puis nous nous sommes inclinés devant lui et avons
embrassé ses mains, ses pieds et sa poitrine.
Et les femmes qui étaient avec nous ont fait de même.
Mais Marie, sa Mère, est venue en hâte et elle s’est avancée vers lui et l’a embrassé bouche contre bouche.
[16] Et quand Jésus vit sa Mère, la Vierge, il lui sourit avec un sourire spirituel et lui dit :
“Tu es Bénie, ô ma Mère, plus que chaque créatureque mon Père a créée.
Tu es “Exaltée” au-dessus du Ciel…”

Ici, une précision s’impose : à la fin de ce passage,
nous avons le mot “Exaltée”attribué par Jésus à sa Mère.
“Exaltée”, “Magnifiée”, ici le mot est en copte.
Mais le correspondant araméen est Megaddela

Notez bien que le mot “Épouse” a un sens spirituel,
tout comme le mot “compagne” dans l’Évangile de Philippe
.


hebreu dodeikha (dowd) nashaqa :
https://emcitv.com/bible/strong-bibliqu ... -5401.html
https://emcitv.com/bible/strong-bibliqu ... -5400.html
https://emcitv.com/bible/strong-bibliqu ... -1730.html
https://fr.wikipedia.org/wiki/Cantique_ ... 20conjugal.
https://emcitv.com/bible/strong-bibliqu ... -1732.html


arabe QBL : https://corpus.quran.com/qurandictionary.jsp?q=qbl
wdd : https://corpus.quran.com/qurandictionary.jsp?q=wdd


http://www.interbible.org/interBible/ec ... 00413.html
dialecte :
http://projetbabel.org/forum/viewtopic.php?t=19812
https://books.google.fr/books?id=mrAQAA ... er&f=false

Paul : Saluez-vous les uns les autres par un saint baiser.

https://askfrance.me/q/y-a-t-il-une-sig ... 0626454704

Ci-dessous, nous voyons que brûler signifie être totalement dévoué, nous nous attendons donc à pouvoir substituer l'idée de dévotion totale là où nous trouvons le baiser ou la brûlure. Soyez conscient que ces idées ont deux aspects, le feu purifie et brûle, l'eau détruit et donne la vie, etc. La dévotion totale s'accompagne également d'une destruction totale de quelque chose.
B:ec/g/ergosystem-ecophenomenologie-stimung-heideger :T:dma:emr:osv:aprem:sfie:boite:4E:5R:humble
coincidentia opposiorum (jam bayn al-naqidayn)

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 66869
Enregistré le : 27 juin 2005, 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: La beauté du cantique des cantique

Ecrit le 04 janv. 2022, 06:36

Message par medico »

(Chant de Salomon 1:1) [...] Le chant par excellence, qui est de Salomon .
Que voulait dire l'auteur de ce cantique par ces propos?
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

enso

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1421
Enregistré le : 15 déc. 2019, 15:42

Re: La beauté du cantique des cantique

Ecrit le 25 janv. 2022, 06:57

Message par enso »

medico a écrit : 04 janv. 2022, 06:36 (Chant de Salomon 1:1) [...] Le chant par excellence, qui est de Salomon .
Que voulait dire l'auteur de ce cantique par ces propos?
merci pour tes interventions je ne t'ignore pas c'est juste que j'attend l'inspiration pour te repondre :slightly-smiling-face:




voir les differents sens et faire le lien entre la racine bashara hebreu et arabe et de sabara arameen et arabe
voir le lien entre masaha et bashara
https://www.forum-religion.org/viewtopi ... 4#p1418984

B:ec/g/ergosystem-ecophenomenologie-stimung-heideger :T:dma:emr:osv:aprem:sfie:boite:4E:5R:humble
coincidentia opposiorum (jam bayn al-naqidayn)

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 66869
Enregistré le : 27 juin 2005, 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: La beauté du cantique des cantique

Ecrit le 08 févr. 2022, 07:00

Message par medico »

En lisant la bible l'inspiration viendra.
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

Héléna

[ Christianisme ]

Messages : 169
Enregistré le : 06 juil. 2021, 05:41

Re: La beauté du cantique des cantique

Ecrit le 19 févr. 2022, 02:00

Message par Héléna »

Bonjour

Le sens spirituel de ce cantique est la progression de l'amour mis au point chez cette Sulamithe.

Pour info, cette Sulamithe a bel et bien existé, qu'elle a été aux pieds de David vers la fin de ses jours et qu'ensuite Salomon l'a prise pour lui.

Il y a donc beaucoup à comprendre pour nous mêmes, qui sommes aussi quelque part un type de la Sulamithe. Je parle ici en tant que notre position de chrétiens devant lequel deux choix de vie sont proposés.

Si le sujet vous intéresse, on peut continuer à parler sur le sujet.

Hélana

enso

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1421
Enregistré le : 15 déc. 2019, 15:42

Re: La beauté du cantique des cantique

Ecrit le 20 févr. 2022, 14:38

Message par enso »

Bonjour
Héléna a écrit : 19 févr. 2022, 02:00 Bonjour

Le sens spirituel de ce cantique est la progression de l'amour mis au point chez cette Sulamithe.

Pour info, cette Sulamithe a bel et bien existé, qu'elle a été aux pieds de David vers la fin de ses jours et qu'ensuite Salomon l'a prise pour lui.

Il y a donc beaucoup à comprendre pour nous mêmes, qui sommes aussi quelque part un type de la Sulamithe. Je parle ici en tant que notre position de chrétiens devant lequel deux choix de vie sont proposés.

Si le sujet vous intéresse, on peut continuer à parler sur le sujet.

Hélana
qui etait vraiment la soulamite ?
qu'avait elle de si particuliere ?
personnage conceptuel ou "reele" ?

je trouve vraiment etrange cette repetition de la racine SLM soulamite salomon jeruSalem etc ...
B:ec/g/ergosystem-ecophenomenologie-stimung-heideger :T:dma:emr:osv:aprem:sfie:boite:4E:5R:humble
coincidentia opposiorum (jam bayn al-naqidayn)

Héléna

[ Christianisme ]

Messages : 169
Enregistré le : 06 juil. 2021, 05:41

Re: La beauté du cantique des cantique

Ecrit le 20 févr. 2022, 15:22

Message par Héléna »

enso a écrit : 20 févr. 2022, 14:38 Bonjour


qui etait vraiment la soulamite ?
qu'avait elle de si particuliere ?
personnage conceptuel ou "reele" ?

je trouve vraiment etrange cette repetition de la racine SLM soulamite salomon jeruSalem etc ...
Bonsoir Enso

Pour répondre à votre première question:

Pour savoir qui est cette Sulamithe, commençons par mettre deux textes dont le premier se trouve dans 1 Rois 1.

1 Le roi David était vieux, avancé en âge ; on le couvrait de vêtements, et il ne pouvait se réchauffer.
2 Ses serviteurs lui dirent : Que l'on cherche pour mon seigneur le roi une jeune fille vierge ; qu'elle se tienne devant le roi, qu'elle le soigne, et qu'elle couche dans ton sein ; et mon seigneur le roi se réchauffera.
3 On chercha dans tout le territoire d'Israël une fille jeune et belle, et on trouva Abischag, la Sunamite, que l'on conduisit auprès du roi.
4 Cette jeune fille était fort belle. Elle soigna le roi, et le servit ; mais le roi ne la connut
point.

---------

Après que David soit mort, c'est maintenant Salomon qui se trouve sur son trône à sa place, mais son frère Adonija qui avait la prééminence sur lui par rapport à son âge, ne veut pas rester en compte. Alors par l'entremise de la mère de Salomon, il vient réclamer pour lui la présence de Abischag pour la prendre pour femme.
Voilà pourquoi j'ai dis, sans cependant vouloir affirmer cette chose que pendant un temps Abischag est restée dans le harem des femmes sans avoir encore connu de mari.

1 Rois 2

10 David se coucha avec ses pères, et il fut enterré dans la ville de David.
19 Bath-Schéba se rendit auprès du roi Salomon, pour lui parler en faveur d'Adonija. Le roi se leva pour aller à sa rencontre, il se prosterna devant elle, et il s'assit sur son trône. On plaça un siège pour la mère du roi, et elle s'assit à sa droite.
20 Puis elle dit : J'ai une petite demande à te faire : Ne me la refuse pas ! Et le roi lui dit : Demande, ma mère, car je ne te refuserai pas.

21 Elle dit : Qu'Abischag, la Sunamite, soit donnée pour femme à Adonija, ton frère.
22 Le roi Salomon répondit à sa mère : Pourquoi demandes-tu Abischag, la Sunamite, pour Adonija ?


Demande donc la royauté pour lui, car il est mon frère aîné, pour lui, pour le sacrificateur Abiathar, et pour Joab, fils de Tseruja !


23 Alors le roi Salomon jura par l'Eternel, en disant : Que Dieu me traite dans toute sa rigueur, si ce n'est pas au prix de sa vie qu'Adonija a prononcé cette parole !
24 Maintenant, l'Eternel est vivant, lui qui m'a affermi et m'a fait asseoir sur le trône de David, mon père, et qui m'a fait une maison selon sa promesse ! Aujourd'hui Adonija mourra.
25 Et le roi Salomon envoya Benaja, fils de Jehojada, qui le frappa ; et Adonija mourut.


En fait je pense que c'est la demande de son frère qui suscita en Salomon le désir de prendre pour lui-même cette jeune fille encore vierge, et c'est ce qu'il fit.

Mais le problème pour Salomon c'est que le cœur de cette jeune fille était sans cesse tourné du côté de celui qu'elle appelle son berger; Celui qu'elle avait appris à connaître de par la bouche de David qui était non seulement roi, mais aussi prophète ayant en lui le cœur de berger qui ne l'a jamais quitté.

Oui Abischag a passé beaucoup de temps aux pieds de son Seigneur et leur journée ensemble devait être bien rempli de conversations intimes dans lesquelles étaient présentes la Personne de l'Eternel le Dieu de David.

C'est donc à travers la bouche de David qu'à son tour la Sunamite appris à voir et à connaître le cœur du Dieu de David et qu'elle fut éprise d'amour pour Lui.
----

C'est après la mort du roi David qu'on fit entrer la Sunamithe dans les palais du roi Salomon, et c'est dans cet endroit qu'elle fut mise au contact des choses matérielles de ce monde, mais elle ne trouva pas dans le cœur de Salomon l'amour qu'elle avait trouvé dans le cœur de son berger.


D'un côté il y avait le berger qu'elle appelait son bien aimé qu'elle avait connu de par la bouche de David et dont tout ce qu'elle voyait de lui et "en Lui" lui plaisait et l'attirait, et de l'autre il y avait Salomon avec toutes les richesses de ce monde, mais dont l'amour en était absent.

De quel côté allait partir le cœur cette jeune Sulamithe qui est en fait une image et un type de l'Eglise de Jésus Christ qui est déjà là en Lui, même avant que le monde soit formé.

C'est vrai qu'ici nous avons affaire à une jeune fille vierge d'Israël mais comme à la fin de ce cantique, il est fait mention d'une jeune sœur il est impossible de ne pas faire le lien avec nous, les nations qui en Christ sommes greffés sur l'Israël de Dieu.
Donc cette histoire concernant la Sunamite nous concerne tous, sans exception.

Maintenant si ce sujet vous intéresse vraiment, je peux vous faire passer une petite étude de 8 pages que j'avais écris sur le sujet, car comme vous l'avez sans doute vu vous aussi, il est parlé des gardes de la ville qui, la première fois, ont laissé passer la Sunamithe, alors que la deuxième fois, ils l'ont frappée.

Il faut aussi comprendre le sens spirituel de ce qui est écrit, lorsqu'il est fait mention de la Sunamithe couché sur son lit et rempli de rêveries à tel point que son fiancé s'en est allé.

Si vous arrivez à comprendre que, bien que la Sunamithe a vraiment existé, elle est aussi une bien belle image de l'Eglise que Jésus est en train de se bâtir pour Lui, mais que cette Eglise future Epousée de Christ a vraiment besoin d'apprendre ce que c'est que de se mettre au service des autres.

Il y a donc une progression spirituelle à voir dans ce cantique. Ce n'est pas au mot près que nous devons nous approcher de ce texte, mais en tirer des principes à vivre dans notre vie de racheté.

Je suis à votre disposition si le document vous intéresse.

Bien à vous
Héléna

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Religion juive du Judaisme »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités